• Vivent les vacances !

     

          Ouais, vivent les vacances ! Mais cette année, avec les histoires de la CGT, le départ était compromis, et comme dit l’autre, con promis, chose due. Mais passons. … Depuis que la radio annonçait que nous aurions une pénurie d’essence, avec Tsitsi, mon épouse bien aimée, on se demandait si les vacances seraient d’actualités, parce que, bien que nous ayons fait le plein de carburant, il n’était pas sûr que nous pourrions atteindre notre but situé à 780,3 kms ! Et oui, comme d’hab, pour voir le soleil quand on habite à Potinville, il faut aller loin !!! Bref, lundi, mardi et mercredi, nous étions pendus à la radio pour suivre les développements de la crise cg tiste afin de savoir où en étaient les restrictions d’essence. Tsitsi avait réussi à faire le plein de carburant, mais l’ordinateur de bord indiquait que nous ne pouvions faire que … 715 kms !! … Inquiétude de Tsitsi, mon chauffeur préféré il va s’en dire ! Que faire ? …Et bien la solution fut simple. Comme tous les lundis, Michel, le copain préféré de Ginette et Lucette vient déjeuner, et on en parle. Et lui, comme d’habitude,, il a la solution : « pas de problème ! » dit-il, « j’ai un bidon de 10 litres, je vais vous trouver de l’essence. C’est quoi que vous mettez dans votre voiture ? « Du sans plomb » lui répondons nous en chœur Tsitsi et moi. « Bah bah bah, c’est bien le diable si je ne vous trouve pas 10 litres d’essence pour tondeuse, ça devrait le faire ». … M’ouais, mais Tsitsi n’est pas vraiment convaincue par les plans de Michel. Mais bon. … Et puis la veille de notre départ, il passe dans l’après midi pour nous annoncer qu’il a trouvé 7 litres, mais qu’il doit aller à Senonche chez un client et qu’il passera le soir vers 8 heures avec les 10 litres promis. A 9 heures, on sonne à la porte, c’est Michel qui, désolé de son retard, nous annonce qu’il n’a que les 7 litres originaux, mais que ça devrait nous suffire. (Je suis à peu près d’accord avec lui), donc la décision est prise, nous partirons le lendemain.

     

          Et ce qui fut dit, fut fait, si bien que le jeudi 26 mai, sur le coup de 8h40, comme disent les chefs de gare, nous décollons du trottoir de Potinville, mais en surveillant étroitement la distance parcourue et celle que la voiture est censée parcourir. Et dès les premiers kilomètres, notre moral remonte, car l’ordinateur de bord nous indique que nous pourrons faire 729, puis 749 et enfin 769 kilomètres !!! (Le pied !!!!). Donc le voyage s’annonce bien, jusqu'à, … jusqu’à ce qu’on arrive à Orléans au moment de prendre la bretelle de l’autoroute (A71). Là, se dresse comme une barricade, un barrage CGT !! Impossible à franchir. Du coup, demi-tour, tout comme le camion qui nous précède et celui qui nous suit. Nous partons donc au petit bonheur la chance dans les rues orléanaises, le moral dans les chaussettes. Nous traversons une zone industrielle, (mauvais signe, c’est peut-être un fief de la CGT), mais nous finissons par retrouver les petits panneaux bleus qui nous indiquent un accès aux autoroutes A10 et A71. Le moral remonte. Une petite prière à je ne sais pas qui pour qu’il n’y ait pas de barrage, et oh miracle, elle est exaucée ! Le péage est vide, Tsitsi prend son ticket et ça y est, on est dessus. Ça roule ma poule !!!! Et si on trouve de l’essence, la vie sera belle. … D’autant plus belle que nous l’avons échappée, … belle ! Figurez vous qu’en face, sur l’autre voie de l’autoroute il y avait une opération escargot !!!

     

          A la première station service, on ne s’arrète pas, elle est nouvelle et inattendue, mais on constate que 2 voitures font le plein. … Le moral remonte. La prochaine étant à 38 kms de là, ce sera notre prochain point de chute. Là, il y a du carburant, mais limité à 30 euros par véhicule. Tsitsi réussit à en avoir pour 28,5 euros ! De quoi faire de la route en rab. Le moral est nettement en hausse. Déjeuner à midi sur l’aire des volcans, (une excellente andouillette frites. … Ici une anecdote :

     

       Pour aller déjeuner à la brasserie, il faut traverser l’autoroute. Donc nous nous dirigeons vers l’escalier que nous gravissons. Sur le palier, nous apercevons un ascenseur et nous décidons d’en profiter. Tsitsi appuie sur le bouton et l’ascenseur … descend !!! Stupeur, mais je dis : « quelqu’un l’a appelé du rez de chaussée ». … Mais non, lorsque la porte s’ouvre, personne. Elle se referme, la porte évidemment, bande de polissons. Et Tsitsi appuie de nouveau sur le bouton et nous montons. Lorsque la porte s’ouvre, nous nous retrouvons à notre point de départ !! Il n’y avait qu’un étage que nous avions franchi par l’escalier !!!!

     

          Après ce frugal repas,  nous repartons. Tout roule bien, et ce, d’autant plus que Tsitsi finit par refaire un plein complet a une station arverne.

     

          La suite du voyage est banale, quelques travaux sur l’autoroute par ci par là, et finalement nos ennemis de la CGT ne nous empêchent pas d’atteindre notre but vers 17h30.

     

       Et voilà : VIVENT LES VACANCES !!!!!

     

     

     

    Emil Antic… (-ouillons c g tistes).

     

    « Le retour 2 !En vacances, glaces et gabians ! »

  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Mai 2016 à 11:31

    Les joies de la vie en France, avec les manifs, les grèves toujours aux bons moments... et toujours au détriment du pauvre citoyen !

    Pour nous aucun problème pour notre retour au Maroc: le plein était fait et on était proches de l'Espagne où ça roule sans histoires. Et où on peut faire plus de 1000 km d'autoroutes gratuites et en très bon état... ensuite au Maroc y a de l'essence dans les stations, c'est civilisé...

    Bonnes vacances les amis

    2
    Lundi 30 Mai 2016 à 11:44

    La pénurie d'essence n'est pas partout!les médias ne montrent que les stations vides et à les entendre, il n'y en a nulle part. Or je dois aller avec mon fils pour un mariage à Mulhouse et nos amis consultés s'étonnent car ils n'ont jamais eu de problème.

    donc ne pas trop s,alarmer, restez zen et profitez de vos vacances, mes très chers!

    Bises 

    Gigi

    3
    Lundi 30 Mai 2016 à 13:31

    Un départ laborieux mais une arrivée victorieuse.La GGT ne savait pas à qui ils avaient à combattre !

    Bonnes vacances et profitez bien.....

    Bonne semaine.

    4
    bébéturbulent
    Lundi 30 Mai 2016 à 15:50

    je vais derechef faire une photocopie couleur de la carte CGT ( je ne vais pas en acheter une neuve à mon âge

    faut quand même pas déconner ) et comme ça, au moindre barrage, je passe facile les doigts dans le nez.

    5
    Mercredi 1er Juin 2016 à 13:44

    ça roule Emil et Tsitsi, bonnes vacances .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :