• Satanée tempête, ou tempête satanique !

     

    « Tiens, la sonnette marche pas ! … Tant pis, j’entre. … Lucette ! … Hou hou ! … Luceeette vous êtes là ? ? … Houououou hou !

     

    « Je suis là Ginette. Venez !

     

    « Là ? Où ça ?

     

    « Là dans la cuisine Ginette,

     

    « Je me suis permise d’entrer, la sonnette marche pas.

     

    « Y a pas qu’la sonnette qui marche pas Ginette. Venez boire un café avec moi !

     

    « Un café ? A cette heure là ? Vous allez pas bien vous, il est presque midi Lucette, c’est plutôt l’heure de l’apérrrr …RAAAA ! Quèsqu’y vous est arrivé ma pauvre Lucette ???

     

    « Je sais paaaas Ginette, je me suis réveillée comme ça !!

     

    « Comme ça ?

     

    « Ouiiiiiiiii Gineeette ! Ce matin, quand je me suis levée, j’avais les cheveux tout blancs !!! Ça m’est arrivé dans la nuit. C’est sûrement à cause de la tempête.

     

    « Vous avez eu la trouille ?

     

    « Non non non Ginette ! Je savais, j’avais écouté la radio et je m’attendais à la tempête. C’est sûrement autre choooose ! Le vieillissement prématuré. Houououou !!!

     

    « Allons allons Lucette, vous allez pas vous laisser aller pour une broutille comme ça ! Hein ?

     

    « Une broutiiiille ? Tous mes cheveux sont devenus blancs en une nuit, vous appelez ça une broutille ?

     

    « Ben, … eueueuh, … c’est un beau blanc Lucette. Ç’aurait  pu être pire !

     

    « Mais Gineeette, j’étais bruuune !

     

    « Et ben maintenant, vous l’êtes un peu moins. … Et si ça vous gêne, vous aurez qu’ à vous faire faire une teinture chez Annie Tif !

     

    « Roooooh ! Mais Ginette, une teinture, ça vaut pas mes beaux cheveux noirs !

     

    « Noirs ! Mes fesses Lucette !! Vous étiez déjà bien poivre et sel, et même virant plutôt vers le sel ! … Et c’est ce qui vous a chamboulée au point d’être si en retard ?

     

    « Non non Ginette, je m’en suis pas aperçu tout d’suite, il a fallu d’abord que j’éponge !

     

    « Eponger ? Vous avez du éponger ? Qu’est ce qu’y vous est encore arrivé?

     

    « Ben, à cause de la tempête je présume, j’ai eu une infiltration d’eau dans ma chambre. Et je m’en suis pas aperçu tout d’suite..

     

    « Décidément, les cheveux blancs, l’infilttration,  vous avez pas de pot ma pauv’Lucette. Narrez moi ça !

     

    « Ben, tout comme vous je présume, je me suis réveillée quand le vent s’est mis à souffler très fort, et, …

     

    « Vous présumez mal Lucette, quand je dors, je dors ! Même le canon me réveillerait pas.

     

    « Ah ? Et ben vous avez d’la chance. En tout cas moi, je m’suis réveillée, et j’ai entendu un ploc, … ploc, … ploc !

     

    « Ploc, ploc, ploc ? Vous avez bien dit Ploc ?

     

    « Oui oui Ginette. Ploc ploc ploc ! Et ça, c’est le bruit d’une goutte qui tombe.

     

    « Pas tout à fait Lucette, ploc ploc ploc, c’est le bruit de plusieurs gouttes. Vous avez eu une inondation !

     

    « Ben non Ginette, pasque j’ai eu la présence d’esprit d’aller chercher mon seau hygiénique

     

    « Ah bon ? Le ploc ploc ploc a des effets indésirables sur votre vessie ? Me dites pas que vous avez failli rajouter de l’inondation à l’inondation ?! … Ho ho ho ho !!!

     

    « Meueueuh non Ginette, j’en suis pas encore là, je suis pas incontinente ! Le seau, c’était pour recueillir l’eau.

     

    « Ah ? Vous aviez peur de manquer ? Ho ho ho !!

     

    « Maiaiais noooon Gineeeette !!! C’était pour protéger mon parquet !!

     

    « Aaaaah ! Je vois.  Du coup, vous êtes passée du ploc ploc ploc, au plouf plouf plouf ! … J’imagine que vous avez pas fermé l’œil de la nuit, vous avez cru que votre chambre allait couler. Du coup vous vous êtes fait des cheveux et ils sont devenus tout blanc.

     

    « C’est ça Ginette, ça doit être ça. Bououououh !!

     

    « Allons allons Lucette, vous êtes sûrement assurée pour le dégât des eaux.

     

    « Eueueueuh ! … Oui je crois.

     

    « Dans un cas comme ça, vaut mieux être sûre Lucette. … Faites moi voir les dégâts !

     

    « C’est en haut Ginette, venez !

     

    « En tout cas, bonne nouvelle Lucette.

     

    « Ah bon ? laquelle ?

     

    « y a pas d’eau dans l’escalier ! Alors, où est-ce ?

     

    « C’est là Ginette, dans ma chambre. Entrez !

     

    « Aaaaaah ! Effectivement, c’est mouillé et le seau est bien rempli. … Et ça venait de là-haut ?

     

    « Ben oui tiens, pas d’en bas !

     

    « Pas de mauvais esprit Lucette, je faisais une simple constatation. … M’ouais, vous d’vez avoir une infiltration, ça doit pas être bien méchant. … Mais là, c’est quoi ?

     

    « Quoi ?

     

    « Là, Lucette ! C’est quoi ? On dirait qu’y manque un bon morceau de plâtre ! Ça date de longtemps ?

     

    « Beeeen, je crois pas, j’ai pas fait attention.

     

    « Ah ben vous dormez juste en dessous ! … Si ça se trouve,  … eueueuh, …venez voir un peu par ici !

     

    « Par où ça ?

     

    « Approchez vous de moi Lucette !

     

    « Aïe Ginette ! Vous m’faites mal ! Quèsqu’y vous prends de m’frictionner les cheveux comme ça, hein ? … Comme si y z’étaient pas assez abîmés !!

     

    « Ho ho ho Lucette !! ha ha ha !! Vos cheveux, y sont pas devenus blanc, vous avez simplement reçu une plaque de plâtre sur la tête cette nuit ! Vous avez été plâtrée Lucette !!! Ho ho ho !

     

    « Hein ? … C’est pas drôle !

     

    « Si hi hi hi ! Vous verriez votre tête !!! … Vous devriez être contente, vous êtes pas vieille ma bonne Lucette. Ho ho ho !

     

    « Pas vieille ? … Alors ça s’arrose Ginette !

     

    « Et pas avec de l’eau Lucette, pas avec de l’eau. Allez, on redescend !!!!!!!

     

     

    « Tiens, la sonnette marche pas ! … Tant pis, j’entre. … Lucette ! … Hou hou ! … Luceeette vous êtes là ? ? … Houououou hou !

     

    « Je suis là Ginette. Venez !

     

    « Là ? Où ça ?

     

    « Là dans la cuisine Ginette,

     

    « Je me suis permise d’entrer, la sonnette marche pas.

     

    « Y a pas qu’la sonnette qui marche pas Ginette. Venez boire un café avec moi !

     

    « Un café ? A cette heure là ? Vous allez pas bien vous, il est presque midi Lucette, c’est plutôt l’heure de l’apérrrr …RAAAA ! Quèsqu’y vous est arrivé ma pauvre Lucette ???

     

    « Je sais paaaas Ginette, je me suis réveillée comme ça !!

     

    « Comme ça ?

     

    « Ouiiiiiiiii Gineeette ! Ce matin, quand je me suis levée, j’avais les cheveux tout blancs !!! Ça m’est arrivé dans la nuit. C’est sûrement à cause de la tempête.

     

    « Vous avez eu la trouille ?

     

    « Non non non Ginette ! Je savais, j’avais écouté la radio et je m’attendais à la tempête. C’est sûrement autre choooose ! Le vieillissement prématuré. Houououou !!!

     

    « Allons allons Lucette, vous allez pas vous laisser aller pour une broutille comme ça ! Hein ?

     

    « Une broutiiiille ? Tous mes cheveux sont devenus blancs en une nuit, vous appelez ça une broutille ?

     

    « Ben, … eueueuh, … c’est un beau blanc Lucette. Ç’aurait  pu être pire !

     

    « Mais Gineeette, j’étais bruuune !

     

    « Et ben maintenant, vous l’êtes un peu moins. … Et si ça vous gêne, vous aurez qu’ à vous faire faire une teinture chez Annie Tif !

     

    « Roooooh ! Mais Ginette, une teinture, ça vaut pas mes beaux cheveux noirs !

     

    « Noirs ! Mes fesses Lucette !! Vous étiez déjà bien poivre et sel, et même virant plutôt vers le sel ! … Et c’est ce qui vous a chamboulée au point d’être si en retard ?

     

    « Non non Ginette, je m’en suis pas aperçu tout d’suite, il a fallu d’abord que j’éponge !

     

    « Eponger ? Vous avez du éponger ? Qu’est ce qu’y vous est encore arrivé?

     

    « Ben, à cause de la tempête je présume, j’ai eu une infiltration d’eau dans ma chambre. Et je m’en suis pas aperçu tout d’suite..

     

    « Décidément, les cheveux blancs, l’infilttration,  vous avez pas de pot ma pauv’Lucette. Narrez moi ça !

     

    « Ben, tout comme vous je présume, je me suis réveillée quand le vent s’est mis à souffler très fort, et, …

     

    « Vous présumez mal Lucette, quand je dors, je dors ! Même le canon me réveillerait pas.

     

    « Ah ? Et ben vous avez d’la chance. En tout cas moi, je m’suis réveillée, et j’ai entendu un ploc, … ploc, … ploc !

     

    « Ploc, ploc, ploc ? Vous avez bien dit Ploc ?

     

    « Oui oui Ginette. Ploc ploc ploc ! Et ça, c’est le bruit d’une goutte qui tombe.

     

    « Pas tout à fait Lucette, ploc ploc ploc, c’est le bruit de plusieurs gouttes. Vous avez eu une inondation !

     

    « Ben non Ginette, pasque j’ai eu la présence d’esprit d’aller chercher mon seau hygiénique

     

    « Ah bon ? Le ploc ploc ploc a des effets indésirables sur votre vessie ? Me dites pas que vous avez failli rajouter de l’inondation à l’inondation ?! … Ho ho ho ho !!!

     

    « Meueueuh non Ginette, j’en suis pas encore là, je suis pas incontinente ! Le seau, c’était pour recueillir l’eau.

     

    « Ah ? Vous aviez peur de manquer ? Ho ho ho !!

     

    « Maiaiais noooon Gineeeette !!! C’était pour protéger mon parquet !!

     

    « Aaaaah ! Je vois.  Du coup, vous êtes passée du ploc ploc ploc, au plouf plouf plouf ! … J’imagine que vous avez pas fermé l’œil de la nuit, vous avez cru que votre chambre allait couler. Du coup vous vous êtes fait des cheveux et ils sont devenus tout blanc.

     

    « C’est ça Ginette, ça doit être ça. Bououououh !!

     

    « Allons allons Lucette, vous êtes sûrement assurée pour le dégât des eaux.

     

    « Eueueueuh ! … Oui je crois.

     

    « Dans un cas comme ça, vaut mieux être sûre Lucette. … Faites moi voir les dégâts !

     

    « C’est en haut Ginette, venez !

     

    « En tout cas, bonne nouvelle Lucette.

     

    « Ah bon ? laquelle ?

     

    « y a pas d’eau dans l’escalier ! Alors, où est-ce ?

     

    « C’est là Ginette, dans ma chambre. Entrez !

     

    « Aaaaaah ! Effectivement, c’est mouillé et le seau est bien rempli. … Et ça venait de là-haut ?

     

    « Ben oui tiens, pas d’en bas !

     

    « Pas de mauvais esprit Lucette, je faisais une simple constatation. … M’ouais, vous d’vez avoir une infiltration, ça doit pas être bien méchant. … Mais là, c’est quoi ?

     

    « Quoi ?

     

    « Là, Lucette ! C’est quoi ? On dirait qu’y manque un bon morceau de plâtre ! Ça date de longtemps ?

     

    « Beeeen, je crois pas, j’ai pas fait attention.

     

    « Ah ben vous dormez juste en dessous ! … Si ça se trouve,  … eueueuh, …venez voir un peu par ici !

     

    « Par où ça ?

     

    « Approchez vous de moi Lucette !

     

    « Aïe Ginette ! Vous m’faites mal ! Quèsqu’y vous prends de m’frictionner les cheveux comme ça, hein ? … Comme si y z’étaient pas assez abîmés !!

     

    « Ho ho ho Lucette !! ha ha ha !! Vos cheveux, y sont pas devenus blanc, vous avez simplement reçu une plaque de plâtre sur la tête cette nuit ! Vous avez été plâtrée Lucette !!! Ho ho ho !

     

    « Hein ? … C’est pas drôle !

     

    « Si hi hi hi ! Vous verriez votre tête !!! … Vous devriez être contente, vous êtes pas vieille ma bonne Lucette. Ho ho ho !

     

    « Pas vieille ? … Alors ça s’arrose Ginette !

     

    « Et pas avec de l’eau Lucette, pas avec de l’eau. Allez, on redescend !!!!!!!

     

    « Au docteur !La Cons-science ! »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Février 2016 à 15:53

       yesle changement  de blog n'a pas fait d'effet sur nos comères     happy, elles sont toujours aussi poivrotes.je m'amuse  toujours au reçu de tes articles.

    une petite remarque ( qui me fait  rire, y a pas que moi qui ai des petits problèmes ),on a le plaisir de te lire 2 fois ( le même article en double) à chaque article. tu ne t'en aperçois sans-doute pas.

    2
    Lundi 15 Février 2016 à 19:55

    Quel Plaisir de retrouver la paire de nunuches de notre si cher Emile! le coup du plâtre, c'est un coup de génie! 

    Allons boire un coup en l'honneur de nos retrouvailles!

    Bises

    Gigi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :