•  

    Je ne sais pas si vous avez eu vent de cette histoire, mais je ne résiste pas au plaisir de vous lanarrer. Voici un mail de récrimination et sa réponse !!

     

          Il s’agit d’un problème technique à la con !!

     

                                 Monsieur le Responsable de l'Assistance Technique,

     

    Il y a un an et demi, j'ai changé ma version Fiancée 7.0 par la version Épouse 1.0 et j'ai observé que le programme a lancé une application inattendue appelée Bébé 1.0 qui prend beaucoup d'espace sur mon disque dur.Dans la notice, cette application n'était pas mentionnée. D'autre part, Épouse 1.0 s'auto installe dans tous les autres  programmes et se lance automatiquement dès que j'ouvre n'importe quelle autre application, parasitant l'exécution de celle-ci. Des applications telles que : Bière entre copains 10.3, Nuit de  bringue 2.5 ou Dimanche foot 5.0 ne fonctionnent plus. De temps en temps se lance un programme occulte (virus ?) appelé  Belle-mère 1.0, lequel : soit plante le système, soit fait que Épouse 1.0 se comporte de manière totalement inattendue. Je n'arrive pas à désinstaller le programme, et ceci est très  irritant, surtout lorsque j'essaie d'exécuter l'application Dimanche  câlin 3.0. Il semblerait également que certaines fonctionnalités aient des bugs.  Par exemple, la commande C:\Petite_pipe_du_samedi.exe qui ne s'active jamais. J'envisage de revenir au programme que j'avais avant, Fiancée 7.0  mais le processus de désinstallation Épouse 1.0 me semble fort  complexe, et je ne mesure encore pas bien les risques que cela peut  comporter pour les autres applications comme Bébé 1.0 qui je l'avoue  est très conviviale. Pouvez-vous m'aider ?

     

                                                     Un utilisateur démoralisé.

     

     Réponse

     

                                                                Cher utilisateur

     

     Votre plainte est très fréquente parmi les utilisateurs, mais elle  est due, la plupart du temps, à une erreur basique de conception. Beaucoup d'utilisateurs passent de n'importe quelle version de  Fiancée X.0 à Épouse 1.0 avec l'idée fausse que Épouse 1.0 n'est  qu'un programme de divertissement et d'utilités. Cependant Épouse 1.0 est bien plus que ça : il s'agit d'un OPERATING  SYSTEM complet, créé pour contrôler et gérer toutes vos applications. Si votre installation est bien faite, il est presque impossible qu'il  y ait le moindre problème ou que le système se bloque. Mais vous devez éviter l'utilisation excessive des touches ESC ou  SUPPR, car il vous faudra ensuite utiliser la commande DES  EXCUSES.exe/fleurs/All pour que le programme re-fonctionne  normalement. Épouse 1.0 est un programme extrêmement intéressant mais qui peut  générer un coût élevé s'il est mal utilisé. Je vous conseille d'installer un software additionnel pour améliorer  la rentabilité d'Épouse1.0, par ex. : Fleurs 5.0, Bijoux 2.3 ou bien  SéjourauClubmed 3.2. Vous pouvez aussi vous servir de Ouimonamour 8.0  ou bien de Tuasraisonmachérie 14.7. Vous pouvez les télécharger sur  Internet, leurs résultats sont assez satisfaisants. N'installez jamais : Secrétaireenminijupe 3.3, Expetiteamie 1.1 ou Bandedepotes 4.6. Ces programmes ne fonctionnent pas dans  l'univers Épouse 1.0 et pourraient causer des dommages irréversibles  dans votre système. Pour la fonctionnalité C:/Petite_pipe_du_samedi.exe elle ne  s'activera qu'après l'exécution d'autres commandes comme  C:/Collier_en_diamant ou encore C:/la_faire_picoler.exe.

     

     Bonne chance !

     

                                                Le Service d'Assistance Technique

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Vrai ou faux ? Comment savoir ?

     

          Nous étions, Tsitsi (mon épouse bien aimée, est-il besoin de le préciser), et moi, tranquillement installés avec des amis dans  le salon, lorsque …

     

          …Hein ? … Evidemment que nous avons des amis ! C’est pas parce qu’on est contre les cons qu’on a pas d’amis ! En voilà une drôle d’idée. C’est pas parce que l’on a tous le gène de la connerie en nous que nous sommes obligés de nous en servir. … Tiens justement, Tsitsi, mon épouse bien aimée et moi nous ne nous en servons que rarement et nos amis également voilà ! … Quant à ceux qui ont posé la question, à leur sujet justement, la question reste posée. Ceci étant dit, revenons à nos moutons.

     

          Donc, nous étions avec des amis dans le salon, et nous devisions tout en sirotant une bière. (Quand je dis qu’on sirotait une bière, comprenez qu’on avait chacun la nôtre. … Evidemment ç’t’idée !) Bon on sirotait lorsque la sonnette de la porte d’entrée retentit.

     

    « Qui ça peut-il bien être ? » pensai-je.  Et oui, il m’arrive de penser. Je demande à Tsitsi :

     

    « Tu attends quelqu’un ? » Question idiote, si elle attendait quelqu’un, je le saurais. Donc, elle n’attendait personne, alors je dis tout haut :

     

    « Qui ça peut-il bien être ? Et d’ajouter : « J’y vais ! » (Ce qui soit dit entre parenthèses, comme vous le constatez, n’est pas dans mes habitudes). Je me lève donc, et comme je connais assez bien la maison, malgré mon « aveuglement », je me dirige vers la porte d’entrée d’un pas décidé. (ça vous la coupe hein ?) Je déverrouille, (et oui, je ferme à clé, on ne sait jamais), j’ouvre, et là … ! (ça vous intéresse ?) … Et bien j’entends, (ben oui, je ne vois pas), une voix avec accent indéfinissable qui me dit tout de go : « Bonjour Monsieur, nous proposons des calendriers gratuits … » « Ça y est » me dis-je, « C’est l’époque des calendriers qui commence. Mais qui ça peut-il bien être ? Ce ne sont pas les pompiers, ils me connaissent et ils me donnent leur calendrier vu mes états de service, … Alors c’est peut-être les éboueurs. … Mais non, eux, ils se présentent. … Mais alors qui c’est ? Nom de d… ! Sans doute devant mon air étonné, la voix, toujours avec cet accent indéfinissable qui ne me permet pas de la reconnaître, ajoute : « Nous faisons des calendriers avec des histoires. » Bof ! Ça ne me dit toujours rien, mais mon air renfrogné ne dissuade pas la voix qui croit bon d’ajouter : « Ce sont des histoires de la Bible. » … Aaaaaah ! Alors tout s’éclaire pour moi, manifestement je suis en présence d’un (ou de plusieurs) témoins (vrai ou faux) de Jéhovah !! (Tiens je ne sais plus si c’est le bon orthographe.) En tout cas je lui ai répondu (à la voix) : « La Bible, le mot qu’il ne fallait pas prononcer ! Ça ne m’intéresse pas ! » Et j’ai claqué la porte ! … Non mais sans blague ! Pas de témoins de Jéhovah chez moi !! ... Et encore moins de souvenirs d’eux ! … POUAH !

     

                                                                       Emil Antic … (onneries jéhoviennes !)

     

    PS : J’ai peut-être eu tort, si ça se trouve, sur leur calendrier à la c…, j’aurais eu la réponse à la question qui me tarabuste depuis … ooooooh … (longtemps ma bonne dame). … laquelle ??? Ben c’t’idée : « ADAM AVAIT-IL UN NOMBRIL ? »

     


    4 commentaires
  •  

    Cette histoire, publiée le 24-10-2008, date de l’époque où Sarko était président de la République Française. Oui oui Môssieur, Sarko a été président !

     

          Bonc, voilà l’histoire :

     

          Figurez vous qu’ en ce temps là,une société s’était mise à fabriquer des poupées Vaudou, (pourquoi je mets une majuscule à vaudou moi ? … J’en sais foutre rien. Alors je la supprime). … Donc il y a quelqu’un qui fabriquait des poupées vaudou et qui les commercialisait. Jusque là, il n’y a rien de répréhensible là dedans, mais voilà-t-il pas que cette société se met à les fabriquer à l’effigie d’hommes politiques ! (Et même des femmes «pôôôlitiques»). … Seulement y en a une, (poupée, pas femme), qui ressemble au président de la république française, et ça … c’est pas bien. Non non non ! D’autant plus qu’elles sont fournies, les poupées, avec les aiguilles !!! … Hein ? … Y a des béotiens dans la salle ??? … Alors je rappelle pour iceux, qu’une poupée vaudou, est une … espèce de poupée de chiffon en général, (pas de Gaulle), et que, tout en lui donnant le nom de son

     

    ennemi, pas l’ennemi de de Gaulle, non l’ennemi du propriétaire de la poupée, « icelui », peut, en plantant des aiguilles dans la poupée représentant ledit ennemi,  lui envoyer des sorts qui peuvent même arriver à lui faire très mal voire même le tuer !! C’EST CLAIR COMME ÇA ,,  … EUEUEUH !

     

          Bon je réexplique : Admettons que vous ayiez un ennemi ou même quelqu’un que vous détestiez, … admettons, ça peut arriver. Bon, vous en avez marre de cet individu et vous décidez courageusement de lui nuire, ce qui est un moindre mal, vous en conviendrez. Il vous suffit alors de confectionner, voire d’acheter une poupée de chiffon, (ou d’autre matière molle), et de planter dans le corps de celle-ci, des aiguilles pour administrer à votre ennemi des douleurs insupportables aux endroits que vous auriez piqués. Voilà ! ça y est cette fois, ? On a compris ?

     

          Donc je reviens à mon histoire, et vous comprendrez qu’avec la vente de ces poupées à l’effigie de personnages célèbres, politiques ou pôôôlitiques, chanteurs ou acteurs, bref à des gens réputés « mal aimés », on risque de voir les hôpitaux de l’assistance publique se remplir de victimes des diableries vaudous. … (Ou vaudoux !) …

     

    Mais pas de panique, c’est de la foutaise !!! … hein ? … Oui !

     

    Oui oui !...

     

    Eueueueuh, je me demande tout soudain si j’aurais pas un ennemi moi, et qui aurait crever les yeux d’une foutue poupée vaudoue à la con, et nommée : Emil Antic … ??

     

    MAMAN ! J’AI PEUEUEURRR !

     

    « Mais non, n’aie pas peur mon petit, Nicolas avait porté plainte, et ça avait du s’arranger. »

     


    5 commentaires
  •  

    A l’intention de Bébé Turbul…

     

    Histoire publiée le 17/10/2009 sur blogourt par Emil Antic dans la rubrique : « Petites conneries de la vie ».

     

          Et oui, même au Danemark, et pas qu’au Danemark, à Bruxelles aussi, mais là on s’en doutait, il y a des cons et ils vont même se nicher dans les hautes instances européennes. … Je m’explique en vous narrant ce que j’ai entendu hier :

     

          Au Danemark, il y a un milliardaire, et oui, même dans ce petit pays il y en a, (à moins qu’il ne soit que millionnaire), … bref ce mili… ardaire ou … onnaire,  était, il y a quelques années de cela, tellement surchargé de travail qu’il ne put se rendre dans sa station de ski préférée pour pratiquer son passe-temps préféré : le ski ! Alors il eut une idée … aussi sotte que grenue de faire construire une piste de ski près de chez lui, au Danemark dans une petite île appelée Gronholm m’a-t-il semblé entendre. Après tout, c’est son argent, il fait ce qu’il veut. Mais, … car il y a un mais, ce milliardaire avait une entreprise de consultant en … ne me demandez pas en quoi, je ne l’ai pas retenu, toujours est-il que cela a un rapport avec les instances européennes, et c’est là que le schmilblic deviendrait cocasse si nous n’étions pas en temps de crise car … ! Car notre héros, (j’emploie le mot héros dans son sens de personnage principal, car il n’y a rien d’héroïque dans ce qui va suivre), donc, notre «héros» décide de demander une subvention aux instances européennes. Et c’est là la subtilité de l’histoire, c’est que notre mili … truc, de par sa profession est un as pour remplir les dossiers, et ayant reçu un dossier à remplir, dossier qui lui a été envoyé par les «Hautes Instances Financières», il a su METTRE LES BONNES CROIX DANS LES BONNES CASES !!!! Si bien que … sa demande de subvention pour une piste de ski dans son île a recueilli un accueil favorable des «H. I. F. E» (hautes instances financières européennes), qui lui ont accordé 100 000 euros de subvention !!!! (C’est pas beau ça !)

     

          Du coup on se demande qui sont vraiment les cons dans cette affaire : du «milionnardaire» ou des dirigeants européens et principalement de ceux qui gèrent NOTRE POGNON !!!!

     

          Il y a quand même une morale à cette histoire, c’est que malgré les canons à neige, la petite île de Gronholm qui est dotée d’un microclimat n’a eu que : … 1 jour et demi de neige     dans l’année !!!!!

     

    Bien fait !

     

                                                                 Emil toujours plus Antic …

     


    5 commentaires
  •  

    Je vais raconter une anecdote qui nous est arrivée à Tsi-tsi, mon épouse bien aimée, et à moi il y a quelques années lors d’un de nos premiers séjours du coté de Sète.

     

          Ce jour là, (il faisait déjà très chaud), nous étions allés au Grau d’Agde. Non pas au cap d’Agde, mais au Grau d’Agde. Au Grau d’Agde, il n’y a pas plus d’ « apoilistes » que de nudistes ou de naturistes. Le Grau d’Agde est situé à l’embouchure de l’hérault sur la rive gauche. C’est un endroit charmant avec des boutiques, des bistros et des glaces à l’italienne ! Il y a aussi « Mimi » le passeur qui, pour 1 euro, vous fait passer de l’autre coté du fleuve, et dans les 2 sens. Et puis il y a des terrasses de restaurants accrochées au quai au dessus des eaux vertes de l’Hérault. C’est là que l’on trouve le restau : « chez Poum-Poum ». En anglais : « Poum-poum’s » … ! Là, en haut des trois marches qui mènent à la terrasse, se trouve une ardoise d’écolier avec une craie, et en dessous le conseil suivant : « Pour réserver, inscrivez vous ici ». (nom, nombre de personnes et heure d’arrivée). Avec un menu à 15 euros, j’aime autant vous dire que Tsi-tsi et moi nous nous sommes inscrits illico. !! (Il y avait déjà 3 ou 4 noms écrits et il était 10h30 !). Le service ne commençant qu’à midi, nous avons déambulé dans les boutiques, fait quelques achats, et puis nous sommes revenus nous installer au « Poum-Poum’s ». La terrasse est spartiate, ajourée au dessus de l’eau avec les canards qui réclament pitance, tables rudimentaires et bancs de bois. Mais petit vent frais qui nous fait supporter la chaleur.

     

         Evidemment, je commence par l’apéro, un pastis, normal !. (Tsi-tsi, mon épouse bien aimée, ne prend pas l’apéritif, elle conduit). Puis vient la commande pour le déjeuner. Bulots ailloli pour Tsi-tsi, et moules marinières pour moi. Puis moules farcies à la sétoise pour Tsi-tsi, et sardines grillées avec patate à l’ailloli pour moi. En dessert , glaces. Et une demi bouteille de Picpoul, petit vin blanc de l’Hérault. Et pour finir un café.

     

         Et bien, copieux les bulots, Titi avait de l’ailloli sur le nez. Quant aux moules marinières, une belle marmite et des moules mahousses-costauds !.  Mais c’est rien à coté des moules farcies de Titi. « Enaurmes » ! qu’elles étaient, ça débordait  de farce. (Tsi-tsi en salive encore en y repensant). Et puis j’ai eu mon assiette de sardines. J’en ai compté 17 !! Balaises !. Et une grosse patate coupée en deux avec une soucoupe d’ailloli !. (Et je ne vous dis pas le beurre ). Au bout de 2 minutes, j’en avais plein les mains, la barbe et la moustache. (J’ai utilisé toutes les serviettes en papier). Et bien, avec le picpoul, ça passe bien. Après la glace et le café, nous étions repus.… !! Tout ça pour 40 euros. !

     

          Après un tel repas, nous avons décidé d’aller digérer sur la plage. Seulement la plage du Grau d’Agde était bondée, car elle est petite. Nous avons décidé de pousser jusqu’à la plage entre Sète et Marseillan, 7 kms de long, et donc pratiquement déserte en juin. Le problème ce fut de remonter en voiture … Elle était en plein soleil, et, cette année là, c’était l’Ibiza sans clim… (On a changé depuis). On a eu du mal à s’asseoir, on a mis les serviettes de bain sur les sièges, et puis on a réussi à partir. Fenêtres ouvertes, ventilation à fond, au bout d’un quart d’heure, on était presque confortable. C’est même devenu génial lorsque nous avons longé la mer : le vent !. Conduits de main de maîtresse par madame Tsi-tsi, nous avons déniché l’endroit désert sur la plage pour s’installer en toute quiétude. Installation du parasol et des serviettes. Puis rafraîchissement dans l’eau, (mais avec prudence !) . Lorsque nous avons retrouvé nos esprits, nous avons commencé le boulot : digérer !!

     

          L’œil mi-clos, légèrement somnolents, nous avons à peine prêté attention aux baigneurs qui se sont installés près de nous ! Je commençais à ronfler gentiment, Tsi-tsi (mon épouse bien aimée), observait les bateaux au loin, la digestion, bien qu’un peu difficile, se passait, disons, correctement lorsque … l’une de mes narines se mit à frémir. Je rêve. Non ce n’est pas possible … je rêve. Je rêvais encore du régal de mes sardines, mais là, le rêve a tendance à devenir cauchemard. Les sardines grillées se mangent accompagnées, généralement, de beurre et d’ailloli, mais que se passe-t-il ? dans mon rêve,on dirait que ce sont des sardines au … MONOÏÏÏÏ !!!.

     

          Je me réveille tout à fait, et je demande à Titi : « Tu sens cette odeur ? ». 

     

    -« Oui » me répond-elle. « C’est du monoï ».

     

    -« Et d’où ça vient ? » demandè-je.

     

    -« C’est le couple, là. Ils viennent de s’enduire de crème au monoï avant d’aller jouer à la balle ».

     

    -« Et bien, dis donc, ils n’ont pas lésiné sur la dose ! » dis je. « Il y a du monde ? pour qu’ils soient si près de nous ?»

     

    -« Non, il n’y a qu’eux et nous », me répond Tsi-tsi. « Les autres personnes sont à, au moins, 200 mètres de là. »

     

          C’est incroyable. Pourquoi les gens s’agglutinent-ils quand ils vont à la plage ? Ce jour là, je me suis demandé pourquoi ils ne nous avaient pas, nous aussi, enduits de monoï. En tout cas, eux, ils étaient tombés dedans, et je peux vous dire que les sardines au monoï, ça n’est pas fameux. Il a fallu que l’on parte, car le monoï ne fait pas plus bon ménage avec les sardines qu’avec les moules farcies. Nous avons donc plié bagages avant que ça ne dégénère : les sardines et les moules ça n’est pas meilleur réchauffées. Quant au « gentil couple au monoï », il doit encore se demander pourquoi il n’y avait plus personne quand ils sont revenus de jouer à la baballe.

     

         Nous avons gardé nos moules et nos sardines, mais maintenant, j’ai horreur du monoï.

     

                                                                           Emil Antic…

     

     

     

    Moralité à la con.

     

          Il vaut mieux s’enduire d’ailloli plutôt que de manger du monoï !!

     


    10 commentaires