• La semaine, sainte ... Lucette !

     

    « (Tiens, re … Lucette !) Lucette ? Encore vous ! Et vous revenez d’où çette fois ?

     

    « Ben je reviens de l’église saint …

     

    « Eustache de saint Pierre Lucette, je sais !

     

    « Mais non Ginette, Eustache de saint André, vous vous trompez toujours d’Eustache !

     

    « Moi ? Je metrompe d’Eustache ? Vous rigolez ?

     

    « !!!??? !!!

     

    « Non, vous rigolez pas. Et quèsque vous avez fait là-bas ? … Enfin, si c’est pas indiscret.

     

    « Non Ginette, c’est pas indiscret. Je prépare l’église pour la semaine sainte qui a commencé hier.

     

    « La semaine sainte ? Elle commence un jeudi?

     

    « Ben oui Ginette, ça a toujours été !

     

    « Et ça consiste en quoi au juste la semaine sainte ?

     

    « Ben c’est la passion du Christ Ginette.

     

    « Le triste ?

     

    « Nooooon Ginette ! Le Christ !! Vous le faites exprès ! Vous savez très bien qui c’est !

     

    « Ouais Lucette. Je le confesse. … Vous voyez, je me confesse, c’est dire si je me repends. Mais votre s’maine sainte, ça consiste en quoi au juste, je me souviens plus.

     

    « Et ben Ginette, y a un jeudi saint, un vendredi saint, un samedi saint, et …

     

    « Un dimanche saint je présume ?

     

    « Mais non Ginette ! Le dimanche, c’est Pâques !

     

    « Ah ? Alors y a du changement !

     

    « Oui, et pis ça finit par le lundi de Pâques.

     

    « Forcément, y z’ont rien changé dans le déroulement du calendrier Grégorien. Hein Lucette ! Mais racontez moi.

     

    « Et ben Ginette, comme je vous le disais, la semaine sainte, ça rappelle la passion de Jésus.

     

    « Jésus était amoureux ?

     

    « Amoureux ? Pourquoi ?

     

    « Ben vous venez de me dire qu’il avait une  passion. Une passion pour qui ? … ça s’rait pas une certaine Marie-Mad’leine par hasard ? Parce que je me suis laissé dire … !

     

    « Justement Ginette, faut pas écouter les «on dit», c’est des ragots.

     

    « Alors c’est quoi la passion de Jésus ? Les trains électriques comme Emil ? Ou alors les petits curés comme vous ?

     

    « Meueueuh non ! ça a rien à voir Ginette !

     

    « Alors c’est quoi ?

     

    « C’est, … eueueuh, … comment dire pour que vous compreniez ?

     

    « Vous m’le dites normalement Lucette, je suis capable de comprendre!

     

    « Bon alors, la semaine sainte retrace le calvaire de Jésus.

     

    « Le calvaire ? Comme çui qu’est à l’entrée de saint Ouen de la Cour ? … D’ailleurs, à çe propos, si j’avais eu un fils, jamais je l’aurai appelé Ouen !

     

    « Moi non plus Ginette, je vous rassure. En attendant, le calvaire dont au sujet que je vous cause, c’est plutôt … une abomination, une torture que Jésus a subie.

     

    « Ah bon ?

     

    « Oui Ginette, je vous narre.

     

    « Eueueueuh, c’est pas trop long j’espère ?

     

    « Non non Ginette. Alors voilà. Ça a commencé le jeudi, Jésus est arrêté au mont des oliviers. « Il était en train de voler des olives ?

     

    « Mais non Ginette ! Il a été arrêté soit disant pour subversion.

     

    « Nooooon ! C’était un terrorisse ?

     

    « Mais non Ginette, mais il avait des idées progressistes et il déplaisait aux romains et aux grands prêtres juifs. Alors ils l’ont arrêté.

     

    « Et alors ?

     

    « Et ben ils l’ont emmené, ils l’ont jugé, et ils l’ont condamné !

     

    « Alors il a fait d’la prison Lucette ?

     

    « Hélas non Ginette, pire que ça !

     

    « Comment ça pire ? Les galères ? … ça se faisait les galères en ç’temps là. J’ai vu ça dans Ben Hur.

     

    « Et ben si vous avez vu Ben Hur, vous avez vu aussi le chemin de croix de Jésus, c’est dans le film.

     

    « Je me rappelle pas Lucette.

     

    « Mais si, à la fin, on voit Jésus qui porte sa croix !

     

    « Ah ? Alors, il avait un lourd fardeau sur la conscience, hein ?

     

    « Oui Ginette, il portait tous les péchés du monde.

     

    « Comment ça il portait tous les pêchers du monde ? Et ben dites donc, elle devait être lourde sa croix si elle était faite avec le bois de tous les pêchers du coin !!

     

    « Mais non Ginette, c’est une image. Il portait tous  les péchés, c'est-à-dire les fautes des hommes.

     

    « Ah bon ? Et ben y d’vait avoir du boulot, pasque’avec nous autres les femmes, il aurait été plus tranquille. Et ousqu’il allait comme ça avec sa croix ?

     

    « Et ben il allait à la mort en rémission des péchés du monde, même les vôtres mécréante !

     

    « Non mais dites donc, je l’connais pas moi votre voleur d’olives, j’ai rien fait moi Lucette, j’ai tué personne !

     

    « N’empêche que vous et tous les autres, moi y compris, on est responsable de la crucifixion de Jésus !

     

    « Non non non pas moi Lucette ! Alors y s’est passé quoi ?

     

    « Et ben les romains, ils l’ont cloué sur la croix ! Vous avez bien du voir un crucifix Ginette !

     

    « Crucifixe, c’est pas une marque de colle, ça ??

     

    « Meueueuh non Ginette, c’est la représentation de la mort de Jésus, cloué sur une croix.

     

    « Dites donc, ça doit faire mal ça ! Et ça a duré une semaine ?

     

    « Presque. Arrêté le jeudi, crucifié le vendredi et ressuscité le dimanche. Voilà ce qu’on célèbre pendant la semaine sainte.

     

    « Ouais ! … Jeudi, vendredi, samedi, dimanche, ça fait pas une semaine Lucette !

     

    « On peut pas tout faire Ginette. Hier jeudi, on a célébré le dernier repas de Jésus avec ses apôtres, c’est la cène.

     

    « Ah ? Y avait de l’épeautre à manger ? Et y z’étaient sur une scène ?  Ben ça avait un côté théâtral alors.

     

    « Si on veut. En plus Jésus il a lavé les pieds de ses amis, et justement, hier, pendant la messe du jeudi saint, en mémoire de ça, l’abbé Zikle, il a lavé les pieds de quelques assistants à la messe, … dont moi Ginette.

     

    « Hein ? Le père curé y vous a lavé les pieds ?

     

    « Ben oui ça se fait le jeudi saint !

     

    « Il avait intérêt à s’boucher l’nez alors !!! Ho ho ho ho !!!

     

    « Roooooooh Ginette !

     

    « Et aujourd’hui, qu’est ce que vous avez fait avec vos copines de bénitier ?

     

    « Ben aujourd’hui, on s’est recueillies en mémoire de la mort de Jésus. Il est mort à 15 heures Ginette.

     

    « Ah ?M… ! Eueueueuh, je veux dire mince alors !

     

    « Et savez vous ce qui se passe à ce moment là ?

     

    « Non ! Quoi donc ?

     

    « Et ben les cloches ne sonnent plus, elles sont parties à Rome !

     

    « Pas toutes Lucette, pas toutes.

     

    « Comment ça pas toutes ?

     

    « Ben vous êtes encore là vous Lucette ! Ho ho ho ho !!!

     

    « Et alors ?

     

    « Ben ça prouve qu’il en reste encore quelques unes !

     

    « Non non Ginette, les cloches, elles sont toutes parties. Elles reviennent dimanche pour la résurrection.

     

    « La résurrection ? Cékoiça ?

     

    « C’est quand Jésus est revenu d’entre les morts.

     

    « Jésus est quoi ?

     

    « Revenu d’entre les morts Ginette !

     

    « Revenu … d’entre … les morts, ça veut dire quoi ? Il était coincé dans une fosse commune ou quoi ? Il était pas mort … alors !

     

    « Si Ginette ! Il était mort, mais il est redevenu vivant.

     

    « Vous êtes sûre Lucette ? Vous avez rien fumé ?

     

    « Absolument Ginette, y a des gens qui l’ont vu après !

     

    « Après quoi ?

     

    « Après sa mort Ginette. Ils l’ont vu vivant après sa mort.

     

    « Dites Lucette, vos témoins là, y z’étaient pas un peu shootés par hasard ? Ou alors c’étaient des faux témoins !

     

    « Non non Ginette, y sont dignes de foi, c’étaient des amis de Jésus soi même.

     

    « Y z’étaient de parti pris. On a jamais vu quelqu’un revenir après la mort !

     

    « C’est Marie-Madeleine qui l’a vu la première !

     

    « Ouais, ben j’la connais la Marie-Mad’leine, calottine comme elle est, elle est capable de raconter n’importe quoi.

     

    « Mais Ginette, ça s’est passé y a plus de 2000 ans ! Ça a rien à voir avec Marie-Madeleine Calotte, elle, elle a que 90 ans.

     

    « Ouais, peut-être, mais si ça s’trouve, c’est une réincarnation de la copine de Jésus, vous savez, la péripatétipute, dont au sujet de laquelle on avait dit que Jésus en aurait pincé pour elle.

     

    « De toute façon, ça s’est passé y a plus de 2000 ans un jour de Pâques Ginette.

     

    « Ah bon, ça existait déjà Pâques en ç’temps là ?

     

    « Oui oui Ginette, c’était une fête juive. Et le retour de Jésus parmi nous, c’était un miracle, voilà tout.

     

    « Voilà tout, voilà tout. Un miracle ! C’est trop facile ! Quand on peut pas expliquer, on dit que c’est un miracle !! … Et ben moi je dis que le miracle, c’est qu’il y ait autant de monde qui croit à tout ça. Encore que  vous Lucette qu’êtes intelligente … !

     

    « Ben, … eueueuh, … quèsque vous voulez dire ?

     

    « Que malgré tout, finalement, vous z’êtes pas partie avec les autres cloches pour Rome ! On pourra peut-être faire quelque chose de vous ! Ho ho ho ho !!!

     

    « Trop aimable Ginette ! Trop aimable !

     

    « Cons's Story : Chapitre 8 !Con's Story : Chapitre 9 ! »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Mars 2016 à 14:55

    On peut effectivement voir la semaine Pascale  comme tu les fais.Entre une non croyante et une croyante peu convaincue ni convaincante ,l'histoire se transforme......

    Bonne fin de semaine.

    2
    Vendredi 25 Mars 2016 à 18:46

    tu crois qu'elles ont compris ce qu'était la semaine de Pâques ? mdr

    3
    Vendredi 25 Mars 2016 à 20:38

    Pascal ?  Tu le connais aussi ? C'est un drôle de numéro...  

    4
    Samedi 26 Mars 2016 à 06:22

    Tu peux raconter ce que tu veux à une bécasse comme Ginette ( je suis désolée qu'elle porte mon nom!!), elle fait passer toutes les informations par son petit cerveau et le résultat est lamentable!!

    Bises

    Gigi

    5
    Samedi 26 Mars 2016 à 07:26

    C'est passionnant cette semaine de la passion

    Amicalement

    Claude

    6
    Samedi 26 Mars 2016 à 15:48
    7
    bébéturbulent
    Lundi 28 Mars 2016 à 14:53

    une semaine avec des clous et il se plaint,

    moi ça a duré un an, alors je rigole

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :