• La fois où Lucette ... !

     

    driiinnn ! Driiinnn ! Driiinnn ! Driiinnn !

     

    « (Qu’est ce qu’elle fout ?)

     

    Driiinnn ! Driiinnn ! Driiinnn ! Driiinnn !

     

    « (C’est pas normal ça, faut que j’aille voir).

     

    Clic !

     

    « (M… ! Il pleut. Qu’est ce que j’ai foutu de mon parapluie moi ? … Ah il est là. Bon j’y vais !)

     

    DRIIIIINNNNN !

     

    « Luceeette ! Vous êtes là ? Luceeette ?

     

    « Ginette ?

     

    « Ouais c’est moi ! Vous êtes où ?

     

    « Dans ma chambre Ginette, montez !

     

    « Dans votre chambre ? Mais il est presqu’onze heures Lucette ! Qu’est ce que vous foutez encore ? Vous avez pas besoin de vous faire belle, c’est imposs… ! Ma parole, vous êtes encore? au lit ! Qu’est ce qu’ y vous arrive Lucette ?

     

    « Bonjour Ginette ! Oh, y m’arrive pas grand-chose vous savez.

     

    « Pas grand-chose pas grand-chose, vous répondez pas au téléphone et je vous trouve au lit. Qu’est ce qui se passe ? Ça va bien ?

     

    « Ben Ginette, ça va pas trop mal ma foi !

     

    « Ma foie ???

     

    « Quoi ma foi ?

     

    « Ben Lucette, foie, c’est du masculin, on dit mon foie, pas ma foie.

     

    « Ben j’ai dit ma foi, sans E.

     

    « Mais enfin Lucette, si vous dite ma foi, il faut mettre un E, pasque l’adjectif possessif ma, c’est du féminin, et en français, le féminin prend un E comme terminaison.

     

    « Pas toujours Ginette, pas toujours. Pasque le foie, l’organe, ça s’écrit : F O I E .

     

    « Alors pourquoi, quand je vous demande de vos nouvelles, vous me répondez : « Ma foie ». Faut dire mon foie.

     

    « Ben non, pasque là, je disais ma foi : F o i !

     

    « Votre foi ?

     

    « Ma foi, comme la croyance qu’on peut avoir en Dieu.

     

    « C’est vrai que vous croyez en Dieu, vous. C’est votre crise de foie qui vous rend malade?

     

    « Mais Ginette, je n’ai pas eu de crise de foie ! Mon foie se porte bien.

     

    « Alors quesqu’y va pas ?

     

    « Ben rien, je vais à peu près bien !

     

    « Ecoutez Lucette, y a quelque chose qui cloche, on recommence tout !

     

    « Ah bon ?

     

    « Ouais ! … Alors j’y vais. … bonjour Lucette, comment ça va ?

     

    « Ma foi cette fois pas trop …

     

    « Tiens vous voyez que y a quelque chose qui cloche, vous me répondez : « Ma foi ».  A la question : « Comment ça va ? », si vous répondez : « Ma foi ! », on a l’impression que votre foie est malade.

     

    « Pas du tout !

     

    « Comment ça pas du tout ? Vous n’avez pas eu un problème de foie ?

     

    « Non !

     

    « Ben pourquoi que vous parlez de foi … ?

     

    « Je parle pas de foi, mais  … Des fois Ginette. Vous me déconcertez là !

     

    « Ah ?

     

    « Oui. Ma foi, c’est une expression qui veut dire … euh … qui veut dire… eueueuh …

     

    « Quoi ?

     

    « Je sais pas Giiiineeeeette ! C’est une expression qui veut rien dire, mais qu’on emploie comme ça !

     

    « Ah bon ! Et ben vous me rassurez Lucette.

     

    « Pourquoi ?

     

    « Ben pasque, pendant un instant, j’ai bien cru que vous étiez malade, avec votre crise de foie.

     

    « Mais je n’ai pas eu de crise de foie !!

     

    « Non, je sais, vous me l’avez dit. Mais vous, une femme plutôt de gauche, …vous avez pas été «troskiste» des fois ? … Et les «troskistes» c’est sans foi ni loi Non ?

     

    « Non !!!

     

    « Non quoi ?

     

    « Non, je n’ai pas été troskiste comme vous dites, et du coup, j’ai pas pu perdre la foi, vu que j’ai toujours été croyante.

     

    « Donc, quelque part, c’est bien ce que je dis, vous avez une crise de foi.. !!! … Ça vous laisse pantoise, hein ?

     

    « Vous me sidérez Ginette, des fois vous avez de ces raisonnements … !

     

    « Ouais ! Ben en tout cas, avec votre problème de foi, j’espère que vous avez un foie, pasque, je vous vois pas habiter à Foix pour y vendre du foie, des fois que vous voudriez devenir marchande de foie, Hein ? … Des fois … ?

     

    « Des fois, des fois, … Ginette, y a vraiment des fois, on croirais que vous avez un problème de, … eueueuh, … de cerveau lent.

     

    « De quoi Lucette ?

     

    « De cerveau lent Ginette, c’est 

     

    « Je sais ce que c’est  qu’un cerf-volant Lucette !! Mais je comprends pas pourquoi, que d’après vous, j’aurais un problème de cerf volant.

     

    « Pas de cerf volant Ginette ! de cerveau, lent.

     

    « C’est quoi la différence ?

     

    « Ben un cerf volant, ça vole, et un cerveau lent comme le vôtre, … et ben des fois, ça comprend pas vite.

     

    « … ??? …Hein ?

     

    « C’est pas grave Ginette. Vous inquiétez pas, ça vous arrive pas souvent.

     

    « … ??? … Dites donc Lucette, vous seriez pas malade des fois ?

     

    « Mais non Ginette, je me tue à vous dire que j’ai rien au foie ! Et puis d’abord de foie, on n’en a qu’un, donc je ne peux pas être malade des foies !!

     

    « J’ai pas dit des foies Lucette, j’ai émis l’hypothèse que, quelques fois, vous seriez peut-être, … comment dire pour que vous compreniez ? … Eueueuhh dérangée de la tête. Voilà !

     

    « Moi ? Dérangée ?

     

    « Ben des fois, on dirait …

     

    « Ah Ginette, ne recommencez pas avec mon foie !

     

    « Mais enfin, bougre de brindille, je ne vous parle pas de votre foie, je parle de quelquefois, c’est tout !

     

    « Mais alors, c’est les foies de qui au juste ??

     

    « Pfffououou ! … La brindille ! y va être temps qu’on prenne des vacances.

     

    « Comme vous dites ! Heureusement on part bientôt, c’est Emil et Tsitsi qui nous emmènent. Vous vous rappelez Ginette ?

     

    « Evidemment ! Quesque vous croyez ?

     

    « Ooooh mais je crois rien.

     

    « Bon Lucette. Alors vous savez où on va ?

     

    « Oui Ginette, on va à Foix !

     

    « Hein ?? … Où ça ?

     

    « Eueueueuh ! … … !!!….Si si !

     

    « M’ouais ! Mais pour ça, va falloir vous lever Lucette ! Remuez vous les fesses !

     

    « Il fait pas beau Ginette, ça sent pas les vacances.

     

    « Ben si des fois, vous restiez couchée, vous partiriez pas ! On n’emmènera pas une malade, … ni à Foix ni ailleurs ! …Alors … DEBOUT FEIGNASSE !!!! C’est l’heure du Porto, ça vous arrangera le foie !... Allez hop !

     

     

     

    « Au voleur !

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril 2017 à 16:24

    Cher Emile comme je suis heureux de te lire ! Tu reviens et ton humour et ta manipulation brillante de notre langue sont intactes. Que du bonheur.....

    J'esp§re qu'avec Tsi Tsi vous allez bien et que vous n'avez pas de soucis majeurs....

    Je vous souhaite une excellente fin de semaine.

    2
    erwin
    Samedi 8 Avril 2017 à 17:35

    Bonjour vous deux, si des fois vous avez une petite place je vous accompagnerais volontiers à Foix.

    Bien content de vo8us retrouver

    Erwin

    3
    Dimanche 9 Avril 2017 à 08:44

    une procession de foi (e. s.. x) , mdrrr ! ça me rappelle notre Devos, l'inégalable . ravie de voir nos 2 amies toujours  égales à elles-mêmes. ce fut un plaisir immense de les voir revenir parmi nous et ma foi, j' ,en reprendrais bien encore d'autres fois ( mdrrr ).

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 9 Avril 2017 à 10:00

    Ah, te voilà de retour parmi nous une nouvelle fois, ma foi ! Avec bien entendu les deux gentilles mémères qui ont un peu de mal à se comprendre...

    Bon dimanche à vous deux

    5
    bébéturbulent
    Dimanche 9 Avril 2017 à 11:56

    quand la déconne recommence, ça sent en effet les vacances

    avec son lot de siestes, d'huîtres et de petit blanc bien frais

    à boire avec Maud et Ration bien sûr.

    6
    Mardi 11 Avril 2017 à 13:55

    Les deux mémères ont un peu de mal à se comprendre mais quel bonheur de te retrouver cher ami... 

    Bonne après-midi et bises amicales de Christiane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :