• Cons's Story : Chapitre 29 !

     

    Chapitre 29.

     

     

     

          Bon, les gars, (les filles aussi), il va falloir parler de Louis 14, ça a été quand même le monarque, (présidents compris), qui aura gouverné le plus longtemps la France. Il a été roi pendant 72 ans, excusez du peu, même Mitterrand ne peut pas en dire autant. Bon d’accord, quand son père est mort, et qu’on a crié : « Vive le roi ! », Louis avait 5 ans, et on ne peut pas dire qu’à 5 ans on puisse gouverner un pays peuplé d’irréductibles gaulois. Ça non !. Il a donc laissé le manche à Maman, Anne, et son jules de Mazarin, comme je vous l’ai narré. De toute façon, Louis Dieudonné n’en avait rien à faire du gouvernement. (C’est pas comme aujourd’hui). Même quand il a atteint sa majorité, il a laissé les rênes du pouvoir à Mazarin, il a pris véritablement le pouvoir à la mort du Jules.

     

          Pour parler un peu de son enfance, on peut dire que «P’tit Louis» a été un enfant miraculé. D’abord il a failli ne pas naître : rappelez vous le mal  qu’a eu Anne d’Autriche pour avoir un polichinelle dans le tiroir. Ensuite, il a échappé à la noyade dans les jardins de Saint Germain, Puis il réchappa de la variole après avoir reçu les derniers sacrements et enfin il guérit d’une ‘mauvaise infection’, le tout en quelques années. (Il aurait fallu le surnommer : «Trompe la mort» !!) On comprend mieux, après cela, qu’il préféra les plaisirs de la vie plutôt que les emmerdements du pouvoir. N’oublions pas non plus, qu’il était né avec 2 dents, (dedans), …les deux incisives centrales du bas. Ça arrive, mais c’est vraiment très très éprouvant pour les nourrices, et  P’tit Louis en a ‘usées’ plus d’une !!!

     

          En 1663, Anne d’Autriche et Mazarin le marièrent à Marie Thérèse d’Autriche, sa cousine, la fille du roi d’Espagne. Oui, je sais, les ‘d’Autriche’, à l’époque, étaient des infantes d’Espagne, c’était comme ça, c’était ce que l’on appelait : «la politique». (Donc, marie Thérèse était, en quelque sorte, une cousine à la mode espagnole). … Ce mariage prévu dans un traité entre l’Espagne et la France, fut célébré dans l’île du faisan. (Dans cette histoire, P’tit Louis fut-il le faisand ?). Cette île est  située non loin de Saint Jean de Luz. Louis 14 avait du renoncer à Marie Mancini, son amour et la nièce de Mazarin, pour la raison d’Etat. Il avait déjà le sens du devoir, et il honora son épouse séance tenante, du moins d’après les témoins. (Oui Monsieur, il y avait des témoins à la nuit de noces du roi !! Pas à la vôtre ?). Ça lui a peut-être donné le goût de la représentation pour la future cour de Versailles dont je vous donne un aperçu du programme. Matinée : lever du roi, midi : déjeuner du roi, après midi : balade dans les jardins royaux, soirée : dîner royal et enfin le soir : coucher du soleil !!! (Quelle journée.)

     

          Bon enfin, comme la reine n’était pas un canon, qu’elle ne parlait pas le français, et qu’il n’était pas très amoureux, Louis 14 prit une favorite : Louise de la Vallière, la première d’une longue série. Il me semble que la Louise boitait un peu, ce qui lui valut les sarcasmes des jalouses, et elles étaient nombreuses ! Je crois bien aussi, que c’est elle qui inventa cette cravate ridicule : la La vallière, une cravate faite d’un cordonnet … !! (D’après Tsitsi, mon épouse bien aimée : « non ! ça n’a rien de ridicule !!! »)

     

          Après la Louise il y eut une Fontanges me semble-t-il puis on arrive à la Montespan avec qui il eut des enfants, plein d’enfants. … A propos d’enfants, il faut dire que, ayant épousé une ‘double cousine’, la cosanguinité qui en résulta, fit que bon nombre d’enfants légitimes moururent prématurément, ce qui fit se dresser les cheveux sur la tête des autorités chargées de veiller sur la descendance et la succession royales. (Pour ceux qui, et ils sont nombreux, j’en suis sûr, s’intéressent au dessous (si j’ose dire) des amours «montespanesques», je ne saurais que trop leur recommander le magnifique livre de Jean Teulé, intitulé : le Montespan).

     

          Mais, pendant la période Montespan, entre 1670 et 1680, il y eut l’affaire des poisons qui empoisonna le règne de Louis le grand. … Si j’ose dire. Je vais essayer de vous narrer, et c’est pas facile. Accrochez vous !

     

          Orchestrée par la marquise de Brinvilliers, (qui n’était  pas de la famille de Philippe de Villiers quoique … ), et une nommée Montvoisin dite «La Voisin», cette affaire débute quand, à la suite de la mort suspecte d’un officier de cavalerie, Godin de Sainte-Croix, on découvre dans ses papiers des documents mettant en cause sa maîtresse la marquise de Brinvilliers dans la mort de son mari. L’officier de police, La Rénie, enquête. Il prend l’affaire par un bout, (la ‘Voisin’ fournisseuse de poisons et autres philtres), et tire. Il découvre alors que de hauts personnages, principalement des femmes sont mêlées à l’histoire. Tout ce beau monde, dont de nombreuses relations de madame de Montespan, est impliqué, qui pour avoir empoisonné son père, qui son mari ou son amant. Un curé est aussi dans le coup, il aurait fait des messes noires auxquelles la Montespan aurait assisté. Bref, cette histoire secoua le «Tout Paris» de l’époque, et aurait, paraît-il permis de masquer la guerre que se livrait Louvois, ministre de la guerre (normal), et Colbert, ministre des finances. Déjà en ce temps là, les ministres ne s’entendaient pas. … (L’histoire est un éternel recommencement)). Bref, il y eut 36 condamnations à mort, dont la Voisin et la Brinvilliers. Tout ce petit monde fut brûlé en place de Grève en 1680. (Cela fit un joyeux barbecue !!). Madame de Montespan ne fut pas inquiétée par les flammes, grâce aux enfants qu’elle avait donnés au roi, mais sa disgrâce fut prononcée et elle termina sa vie dans un petit appartement reculé du château de Versailles, le roi ne faisant que passer devant sa porte pour aller rendre hommage à Madame de Maintenon, sa remplaçante, et  qui fut la dernière maîtresse (tout au moins officiellement) de Louis ‘croix-bâton-Vé’, comme on dit chez les analphabètes.

     

          Un mot sur la politique de l’époque. C’est pendant la période 1661-1680, que Louis Dieudonné a imposé l’absolutisme. C’est lui qui décidait de tout. On lui soumettait des propositions et c’est lui qui les appliquait ou non . Comme disait ma grand-mère : « Le roi dit : « Nous voulons ! ». (Mais je crois l’avoir déjà dit, alors laissons ma grand-mère reposer en paix). D’aucuns prétendent que Louis aurait prononcé la fameuse phrase : « L’état : c’est moi !! ». D’autres disent qu’il ne l’aurait pas dite, puisque, prétendent-ils, il a dit sur son lit de mort : « Je m’en vais, mais l’état reste ». ( Puis il est mort). Enfin, d’autres prétendent qu’il aurait en fait dit : « Le tas c’est moi ! », mais ça je ne le crois pas : Louis 14 n’était pas obèse quand même… !!!

     

     

     

    Bon je vais m’arrêter là. La suite, la prochaine fois. Alors …

     

    … A suivre …

     

    « Cons's Story : Chapitre 28 !Con's Story: Chapitre 30 ! »

  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Avril 2016 à 10:34

    Est 'on sûr que les gentes  dames de l'époque ne mélangeaient pas leurs flacons de parfums avec ceux contenant du poison.?

    Un siècle certainement intéréssant pour les croques morts.

    Bonne semaine l'Emil, j'attends ce que tu vas écrire sur mon compatriote Napoléon,mais on encore loin! 

    2
    Lundi 18 Avril 2016 à 11:20

    Je raffole des anecdotes croustillantes sur Louis XIV! C'est le premier qui a honoré tant de dames! Ou bien les autres rois cachaient soigneusement leurs fredaines! Je vais te paraître frivole avec cette réflexion mais on en a tellement dit sur ce roi qu'on finit par ne s'intéresser qu'à ça!

    Allez bises mon Emil

    Gigi

    3
    Lundi 18 Avril 2016 à 11:22

    Où l'on voit que l'être humain est gentil, aimant et prévenant... !!! Si de nos jours on continuait à brûler ou décapiter les politiques sur la place publique, ils seraient sûrement moins nombreux à briguer le poste... 

    Bonne journée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Lundi 18 Avril 2016 à 17:42

    on était toujours + attentifs au cours d'histoire quand on arrivait au règne de Louis XIV, c'est pareil sur tes articles. de plus j'ai vu un superbe film dernièrement  à la télé ( le titre ?? )qui relate l'époque de la Montespan et toutes ces conspirations. est-ce toi qui leur a donné les tuyaux ?happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :