• Cons's Story : Chapitre 11 !

     

    CHAPITRE 11.

     

     

     

          Là, c’est encore une période trouble, nébuleuse où ma mémoire confuse a du mal à trouver quelques repères. C’est la période qui précède l’an M, autrement dit : l’an 1000 (mais n’anticipons pas).

     

          Quelques recherches dans le petit Larousse illustré, aidé de Madame Tsi-tsi, (mon épouse bien aimée), m’ont permis de mettre un peu d’ordre dans la connerie humaine de cette époque.

     

          C’est l’époque des rois, dits fainéants. Pas besoin de vous faire un dessin, leur surnom de « Fainéants » suffit à lui seul à montrer que leur règne ne fut jalonné que de petites conneries dont personne ne se souvient. Sauf peut-être que le roi Dagobert avait mis sa culotte à l’envers, ce que le grand Saint Eloi, ministre des finances et patron des orfèvres, (je ne vous chanterai pas la chanson des orfèvres …elle est trop cochonne), avait remarqué. Le Grand Saint Eloi donc, avait vu que les boutons de braguette du roi se trouvaient derrière. (Je veux dire dans le dos !).Cela lui avait-il donné des idées à ce vieux cochon d’Eloi ?. On ne sait pas s’il était de la jaquette flottante). … Mais je m’égare, je m’égare. … !

     

    L’Histoire n’a retenu de cet épisode historique que la comptine enfantine : « C’est le roi Dagobert qu’a mis sa culotte à l’envers. Le bon Saint Eloi lui dit : « Oh mon roi ! Votre majesté est mal culottée ». « C’est vrai » lui dit le roi, « je vais la remettre à l’endroit ! ». (La culotte  évidemment !).

     

          Avouez que c’est mieux que de faire la guerre à ses voisins. Non ?

     

          Et puis le temps passe, les fainéants se baladent en chaise à porteurs sans trop s’occuper de grand-chose, et puis un jour, ils s’aperçoivent que les « sarrasins », plus connus aujourd’hui sous le nom d’arabes, envahissent le pays. Que faire ? La bande des Dagobert se pose la question. Pendant ce temps là, Charles Martel, (pas marteau lui), le Maire du palais, une espèce de premier ministre, gouverneur général du royaume et peut-être chef des armées, bref, ce Charles se dit il faut faire quelque chose. Il mobilisa tous les militaires de l’époque, et ils coururent à Poitiers. Et là, que se passa-t-il ? … Et bien ils réussirent à arrêter les sarrasins. Comment s’y est-il pris ? Mystère. C’est une énigme, personne ne le sait, sinon Jean Marie Le Pen aurait utilisé la recette ! … ! Toujours est-il que les sarrasins furent refoulés aux frontières du pays, et Charles Martel devint le nouveau chef d’état parce que les huiles de l’époque (sans doute le Pape), considérèrent qu’il avait sauvé la civilisation chrétienne.  (bravo !).

     

          Ce vieux Charles, (un précurseur, puisqu’il y a eu d’autres Charles), eut un fils qu’«on»,…  et ça pour être con, «on» fut con, puisqu’«on»le nomma : Pépin. Et comme ça ne suffisait pas, on le surnomma : le Bref….  Et tout ça parce qu’il était petit. … Et bien ce Pépin là, devint roi des francs, et fonda la dynastie des carolingiens en souvenir de son père. (Pas rancunier le gars ! Hein ?). Et puis, il vira Childéric 3, (peut-être son frère) pour avoir la place pour lui tout seul. Son grand mérite fut d’épouser Berthe au grand pied, et de lui faire 2 enfants Charles le grand (pas comme son père lui), et Carloman. (C’était une période de prénoms rigolos, mais pas faciles à porter aujourd’hui !)

     

           Ici, une petite anecdote, on dit bien Berthe au grand pied et non pas Berthe aux grands pieds, car la pauvre femme avait un pied vraiment plus grand que l’autre. (Y a des gens comme ça qui n’ont pas de bol !. Ceci dit, son véritable prénom était Bertrade. ! Alors hein ?… si c’est pas du handicap ça en plus ?).

     

           Bref, comme aurait dit Pépin, ses 2 fils se battirent et ce fut Charles qui gagna. Normal, il était grand : Carolus Magnus en latin, vous aurez reconnu Charlmagne. Né en 742, roi des francs en 768, et couronné empereur d’occident en 800. (Vous avez vu un peu, hein ? Tout ça grâce aux cours de Tsi-tsi mon épouse bien aimée). Enfin, ce grand Charles n’a pas eu la cote auprès de tout le monde, il a eu contre lui, des générations d’écoliers, et oui. C’est grâce à France Gall qu’on a vraiment compris qu’il était l’inventeur de l’école. Et beaucoup l’ont maudit pour ça. Du coup, on a oublié le 28 janvier. Na !

     

          Au cours de son règne, il a bouté les sarrasins hors du royaume franc, jusque par delà les Pyrénées, en Espagne. Et c’est en revenant d’Espagne que se situe l’épisode célèbre du col de Roncevaux. Le gros de l’armée de Charles passait le col à Roncevaux pendant que son neveu Roland assurait les arrières. Les sarrasins tendaient des embuscades, et Tonton avait dit à Roland : « Si tu as des problèmes graves, sonne de l’olifant,  et j’accourrai ! ». (L’olifant est un cor en corne. Vous voyez le topo ?)

     

          Alors il arriva ce qui devait arriver. Dans un goulet du col, le régiment de Roland tomba dans une embuscade tendue par les Sarrasins, (peut-être avait-il été trahi par un félon), toujours est-il qu’il saisit son oliphant, et sonna à s’en faire péter les poumons. Mais le vent contraire, les aléas de la vie, voire les mauvais conseils prodigués par le félon, firent que tonton Charlemagne arriva trop tard pour foutre une correction à ces maudits sarrasins. On retrouva tous les preux chevaliers et la piétaille morts au sommet du col. Roland avait tenté de briser Durandal, sa fidèle épée sur un roc, mais, c’est le rocher qui s’était fendu. (Costaude la « Durandal »). La légende prétend que l’épée est toujours plantée dans le roc !!! (Elle doit être rouillée). (De toute façon, on ne l’a pas retrouvée !!)

     

          Finalement, ce vieux Charlemagne mourut en 814. Il avait bâti un empire considérable qu’il avait dirigé avec sagesse. Ses gosses se déchireront et le boulot de papa avec. (Les cons !!).

     

     

     

    LA PROCHAINE FOIS : LA SUITE.

     

    « C'est pas clair cette affaire !Cons's Story : Chapitre 12 ! »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Mars 2016 à 10:38

    Il est grand temps que les chercheurs se mettent au travail pour percer le mystère de Charles Martel ! Mdrrrrrr

    Allez l'Emil nous vivons une époque troublée.....Je recherche un coin tranquille maintenant que l'on a un beau soleil.....

    Bonne journée.

    2
    Mercredi 30 Mars 2016 à 15:39

    bonjour

    ici pluie et pas chaud 6 degré il faut que l on se mette au jardin

    pas trop de motivation les tomates sont en vente et les courgettes aussi

    pti bisous de ma normandie

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 31 Mars 2016 à 08:36

    Toujours recommencer la même chose, Clovis avait été le premier à unifier le royaume que ses enfants et petits enfants ont éclaté et que le grand Charlot a du réunifier avant que ces moutards refoutent le bordel, c'était déjà comme maintenant avec les socialos

    Amicalement

    Claude

    4
    Jeudi 31 Mars 2016 à 08:38

    Coucou Emil

    Moi ce que je veux dire, dans ces chroniques qui paraissent et qui sont drôles, c'est tout le travail de recherche qui est là dessous et dont je félicite les auteurs, Toi et Tsi-tsi, . 

    Merci à vous deux de nous régaler de ces chroniques humoristiques!

    Bises à vous eux

    Gigi

    5
    Jeudi 31 Mars 2016 à 21:01

    j'étais scotchée déjà à la bataille de Roncevaux dans mon livre d'histoire, j'étais très jeune. je vois que j'y suis toujours scotc hée à 75 ans, je ne me lasse pas de Durandal et l'olifant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :