• Con's Story : Chapitre 9 !

     

    CHAPITRE 9 : La « Con-Antiquité » : Les Romains. (3): Un petit gars nommé : Jésus.

     

     

     

    C’est l’histoire d’un gars, pas du tout con, lui. Peut-être un peu « ouf » !.

     

     

     

          Avant d’entamer l’histoire de Jésus, je vais faire un bref résumé de la Bible, pour tous nos frères musulmans, sikhs ou bouddhistes qui ne connaîtraient pas le « Livre Saint ».

     

          La Bible raconte en gros ce que j’ai narré dans la « Con’s Story. » … En résumé, Dieu créa la terre, l’univers, les étoiles, la nature, l’homme et la femme en 7 jours. Le dimanche, Il se reposa, Il était fatigué. On ne nous dit pas si Adam et Eve, les 2 premiers humains avaient un nombril. Les témoins de Jéhovah n’en savent rien non plus. (En fait, Adam et Eve, c’était le couple «Magnon»). Tout se passait bien jusqu’à ce qu’Adam boulotte une pomme que Dieu lui avait interdit de toucher. Ce pauvre couillon d’Adam fut poussé par Eve, elle même influencée par le diable caché dans un serpent. (Faut suivre !). Du coup, Dieu, fâché, vira le couple devenu maudit, du Paradis. Et voilà comment on retrouve la « connerie originelle » source de tous les maux.

     

    Les hommes vécurent bon an mal an en devenant de plus en plus méchants et cons. Alors Dieu se fâcha tout rouge, et après avoir prévenu un de ses copains nommé Noé, il tira la chasse d’eau pour nettoyer la m… . Cet épisode est connu, dans la Bible, sous le nom de Déluge. Enfin, grâce à son Arche, le père Noé (qu’il ne faut pas confondre avec le père Noël, c’est pas pareil !), réussit à sauver la majorité des espèces animales. (Et quelques jeunes filles aussi, faut pas déconner quand même !)

     

          Puis de fil en aiguille, et après bien des vicissitudes, il y eut constitution du « peuple élu » : le peuple Hébreu. Mais celui ci fut emmené en captivité en Egypte chez les pharaons. Alors, naquit Moïse, un héros hébreu, qui eut pour mission de ramener le peuple hébreu en Palestine : la terre promise. Il y réussit malgré les difficultés. Moïse reçut les commandements de Dieu, le tout enfermé dans «l’Arche d’Alliance». (pas facile de s’y retrouver).

     

          Enfin, après s’être installés en Palestine, les malheurs des Hébreux ne furent pas terminés car ils avaient bien péché entre temps. « On » leur promit alors, l’arrivée d’un « Messie », pour les sauver de ces péchés. Et ils commencèrent à attendre. Ils pensaient que ce « Messie » (l’envoyé de Dieu) serait un grand roi qui chasserait l’envahisseur romain. … Car ça y est nous sommes arrivés à l’histoire où nous l’avions laissée. (Alors ça, c’est du résumé ! Hein ?).

     

          Bon ! … Nous sommes aux environs de l’an zéro, et il se répand, en Palestine, une rumeur comme quoi, que le Messie, le sauveur, allait bientôt naître, et prendre la place de roi. Ah mais ça, ça n’a pas plu à Hérode, le roi installé, et pour que personne ne lui pique son trône, il décida de trucider tous les nouveaux-nés de l’époque. Alors, à Nazareth, Joseph, le charpentier dont la femme, Marie, était enceinte jusqu’aux yeux, et donc prête à accoucher, décida d’émigrer sous des cieux plus propices. Et c’est ainsi qu’il débarqua avec femme, âne et bagages (pas encore enfant), à Bethléem. Mais là, pas une seule  chambre de libre dans le réseau Accord de l’époque. Rien ! Ni dans les Novotel ni dans les Sofitel ou autres Mercure. Il se résolut finalement à s’arrêter dans une étable où il y avait un bœuf. (Là-bas, on appelle ça une crêche). C’est là, entre le bœuf et l’âne, en guise de chauffage, que Marie donna le jour à un joli petit bébé que l’on baptisa : Jésus. Ce fut la première nuit de Noël. (Alleluia !).

     

           Cette nuit là, il se passa un phénomène astronomique étrange, une étoile stationna au dessus de la crèche pendant une quinzaine de jours, ce qui permit aux bergers et aux rois mages de rendre visite à la mère et à l’enfant.

     

     

     

          Et puis pendant 30 ans on n’entendit plus parler de Jésus. Il a sans doute appris le métier de charpentier avec son père. (Sur cette période, je ne sais rien, comme tout le monde !).

     

          Vers l’âge de 33 ans, Il eut la révélation, il a décidé qu’il était le Fils de « Dieu », qu’Il était le « Messie » et qu’Il était venu sur terre pour sauver les hommes. (On ne sait pas si tout ça fit plaisir à Joseph !). … Pour cela Il  devait donner sa vie. !!. (Gonflé le mec !).

     

          Alors, il partit sur les routes, recruta une douzaine d’hommes et battit la campagne en répandant des idées révolutionnaires. Ce fut le premier et le plus grand révolutionnaire. En effet, devant les romains et les notables du pays, il n’hésita pas à dire que tous les hommes étaient égaux. Il a dit que l’esclave valait autant que son maître !! Et déclarer ça à l’époque où l’esclavage était monnaie courante, il fallait être gonflé. Et il l’était le petit gars.

     

          Pour se faire entendre de la « multitude », il se fit de la publicité en ayant recours aux miracles. Il changea l’eau en vin à Cana ; Il fit recouvrer la vue à des aveugles (pas de pot, je suis né bien après) ; Il guéri le paralytique ; Il ressuscita son copain Lazare. Un jour qu’il manquait de nourriture pour la foule venue l’entendre à son grand meeting de la montagne, Il multiplia les pains  et les poissons, avant de leur faire son célèbre sermon dans lequel il déclara : « les derniers seront les premiers, et les premier seront les derniers. » Ce jour là Il fit un tabac !!.. (Peut-être que Lance Armstrong l’entendit !).

     

        Une anecdote : un jour, alors qu’il marchait sur les eaux du lac de Tibériade, on raconte que les Apôtres (c’est ainsi qu’on nommait ses disciples), marchaient, tous, sur les eaux derrière lui, sauf Judas, qui lui, était obligé de nager. Ce dernier aurait alors déclaré : « Ils ont tort, elle est bonne ! ».

     

         Bref, il fallait que son destin s’accomplisse. Alors que sa notoriété grandissait, il se rendit à Jérusalem pour les fêtes de Pâques. Il fit une entrée triomphale dans la ville le jour des rameaux, ainsi nommé depuis que les gens, ce jour là, mirent des rameaux d’oliviers sous les sabots de son âne. (Jésus circulait à dos d’âne, et pas en 2 chevaux). Ainsi commença sa dernière semaine que l’on appela la « semaine sainte » dans les milieux chrétiens. Il a chassé les marchands du Temple, ce qui ne fit pas plaisir à certains et qui se plaignirent en haut lieu. « Haut lieu » qui était en réalité les grands prêtres que J C dérangeait. (Vous avez compris que JC n’était pas Jacques Chirac). Donc ces grands prêtres décidèrent d’arrêter Jésus. L’arrestation se déroula un jeudi soir après un bon gueuleton : la Cène. (Immortalisée par Léonard de Vinci. Voire  le Da Vinci code). Lors de ce repas, Jésus aurait désigné celui de ses apôtres qui devait le trahir pour 30 deniers. (Si c’est pas dégueulasse  ça !!). Donc trahi par Judas, (voilà pourquoi celui ci avait du nager dans les eaux du  lac Tibériade !),  il fut arrêté au mont des oliviers, puis fut conduit devant les grands prêtres qui le livrèrent aux romains, et l’accusèrent de vouloir devenir roi des juifs. Ponce Pilate, gouverneur de Judée, se lava les mains, et Jésus fut condamné à mort ! En réalité, Ponce se foutait des histoires entre juifs, peut-être même voulut-il faire libérer Jésus  en lieu et place de Barrabas, assassin notoire, (une espèce de Jacques Mesrine),  mais ces cons de grands prêtres refusèrent. Si bien que ce pauvre malheureux fut condamné à la crucifixion. Encore une connerie inventée par les romains !!

     

          Le vendredi à 15 heures, Jésus mourut en croix. Mais pour l’Empire Romain, ce fut le début de la fin. La petite graine de la révolte était semée, et petit à petit elle fit son chemin, et les adeptes de Jésus finirent par avoir la peau des romains.

     

          Pour ceux qui n’aiment pas les histoires qui finissent mal, la légende raconte que le troisième jour après sa mort, Jésus est ressuscité des morts. Et pis 40 jours plus tard, il partit pour le Paradis de Papa ; il décolla telle une navette spatiale, et on appela ce jour : l’Ascension. …

     

    NB : Ascension, c’est le nom qu’on donna à tout mouvement vers le haut.

     

    Epilogue.

     

          Les Apôtres de Jésus se dispersèrent dans le monde romain, et portèrent la bonne parole. Beaucoup suivirent et bientôt, les idées de liberté firent le tour  de l’empire provocant de ci de là, des révoltes que les romains réprimèrent férocement. Ils martyrisèrent même les adeptes du « Christ » dans les jeux du cirque. Mais les idées sont toujours plus fortes, et finalement les bonnes finissent par triompher. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur cette période, je leur recommande la filmographie d’Hollywood des années cinquante. Citons entre autres : Spartacus (avec Kirk Douglas, le père de l’autre) Quo vadis, Ben Hur, les derniers jours de Pompéi, César et Cléopatre, la chute de l’empire romain. …la Tunique … Etc … etc.

     

          De cette période antique, les grecs et les romains nous ont laissé des ruines célèbres comme : le Parthénon à Athènes, le Colisée à Rome, les Arènes de Nîmes à Nîmes (ben oui !), ou encore le Pont du Gard sur le Gardon (eh oui !). Et tout ça, ça vaut bien les colonnes de Buren chères à l’ancien ministre de la culture à vie : ce vieux Jack !!!

     

    A suivre …

     

     

     

    « La semaine, sainte ... Lucette !Cons's Story : Chapitre 10 ! »

  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Mars 2016 à 15:26

    A Rome il y a aussi les colonnes du Bernin à ne pas confondre avec celles du Buren chères à ton ami Jack!

    J'attend maintenant avec impatience tes impressions sir l'Ascension et la Pentecôte.

    bonne semaine.

    2
    Lundi 28 Mars 2016 à 17:15

    Je m'excuse, hier ou avant-hier je t'ai dit que je trouvais que l'histoire devenait longuet... Aujourd'hui j'ai bien aimé ton résumé.

    Maintenant je sais pourquoi à la maison on avait une pierre Ponce pour nous mains sales...

    Bravo, continue ! Merci.

    Erwin  

    3
    Mardi 29 Mars 2016 à 07:42

    Un bon résumé qui nous ramène à l'essentiel, et si il revenait aujourd'hui, on en ferait quoi de J.C, déjà que Johnny pensait qu'il serait un Hippie, mais en 2016, il serait quoi?

    Amicalement

    Claude

    4
    bébéturbulent
    Mardi 29 Mars 2016 à 09:00

    en son temps, il a multiplié les pains,

    maintenant ce sont les CRS qui le font.

    5
    Mardi 29 Mars 2016 à 10:33

    tu fais bien de revenir parfois en arrière, j'avoue que parfois j'y perds mon latin. Bien fait pour Judas, dommage qu'il ne se soit pas noyé! N'oublions pas le film interminable qui fit sensation et qu'on revoit souvent " les 10 commandements ". dis-moi si je me trompe, c'est bien là qu'on voit la mer s'ouvrir pour sauver le peuple ? mdr et très belle histoire, elle fait plus vraie que vraie .....happy 

    6
    bébéturbulent
    Mardi 29 Mars 2016 à 11:23

    Si joseph et marie partirent à Bethléem je crois que c'est une histoire de recensement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :