• Con's Story: Chapitre 6 6 !

     

    CHAPITRE 6 : La « Con-antiquité » : Les Grecs. (2)

     

     

     

         Il y a encore beaucoup de choses à dire sur les Grecs. Ils ont été des précurseurs dans bien des domaines, et même s’il y a des choses qu’ils n’ont pas inventées, ils les ont améliorées.

     

    Aujourd’hui, je vais parler, pêle-mêle de littérature, de jeux olympiques, de grève, voire même d’homosexualité … etc … etc.

     

          Je vais commencer par la grève.

     

          Non seulement ce sont les Grecs qui ont inventé la grève, mais c’est une femme qui en est l’initiatrice ! (N’en déplaise aux couillons de machos !). A l’époque, deux villes étaient en concurrence pour dominer le pays : Athènes et Sparte. Tellement en concurrence, qu’elles se faisaient la guerre. Et bien, Lysistrata, la femme d’un dirigeant de l’une des deux cités (je ne sais plus laquelle), se dit un jour que cette guerre avait trop duré. Elle décida, avec ses copines, elles aussi épouses de dirigeants, de faire la grève du devoir conjugal. Ce fut la première grève connue. (On l’appela la grève du cul !) Donc ces dames serrèrent les cuisses, et elles finirent par avoir gain de cause. Mais finalement je me demande si ce n’est pas à cause de cette abstinence que les grecs ont eu cette fâcheuse réputation d’être de la « tunique flottante » … ! (D’où l’expression va te faire « voir » chez les grecs !).

     

         Après cela, Athènes et Sparte furent réconciliées, et ce fut Marathon. (La bataille).

     

    Cette histoire, s’est déroulée en 490 avant J C (oui, celui-là). Ce jour là, une immense armée perse débarque dans la région de Marathon. C’est la panique parmi les cités grecques ! Faut dire que quelques années plus tôt, Alex, un grand Grec, avait fait quelques misères aux Perses, et ils ont eu la rancune tenace. Enfin bref, ils débarquent en Grèce. Alors, Athènes et Sparte, les 2 grandes cités s’allient pour combattre les Perses, et ils envoient 5 à 6000 hoplites (citoyens soldats, ils avaient inventé le service militaire) à Marathon pour arrêter les envahisseurs. Marathon, c’est à environ 40 kilomètres d’Athènes.

     

    La bataille fut gigantesque, tous les morpions, euh non, tous les hoplites moururent ou presque, à l’exception des plus trapus qui s’accrochèrent aux … Bref, ils s’accrochèrent, et tinrent bon, si bien qu’à la fin ils gagnèrent. (Ah ils sont forts ces Grecs !).

     

    C’est là qu’intervînt la légende, car c’est une légende, mais si belle … On a dit qu’un soldat nommé Philippidès, courut à Athènes, à 42,195 kilomètres de là, pour annoncer la victoire. (Au pas de course, le hoplite faisait : Hop là, hop là !) Il eut juste le temps de donner le score et il mourut d’épuisement.

     

    Vous vous rendez compte que les Grecs avaient inventé, dans la même journée, l’héroïsme, le marathon, la « Mort juste pour le fun » et la légende !! Quel talent !

     

    Et bien je vais vous le dire, la légende est admirable, et la vérité, on s’en fout !! Bon, c’est vrai, entre Athènes et Marathon, il n’y a pas 42,195 kilomètres. Vous avez compris qu’une distance pareille n’a pu être inventée que par les Anglais, évidemment. Ils ont décidé cela en 1908 pour le marathon des jeux olympiques de Londres. (Ils nous les avaient déjà piqué à ce moment là. Ah les c.. !).

     

          Enfin, la vérité sur Marathon, c’est que quand les Athéniens et les Spartiates surtout, eurent repoussé les Perses, ces derniers, ayant rembarqué, firent le tour de l’Attique (en quelque sorte une espèce de « Bretagne grecque »), et essayèrent de prendre nos héros à revers. Mais le chef des hoplites, un spartiate nommé Léonidas, (rien à voir avec les chocolats du même nom), repéra le stratagème, et il décida, lui aussi de faire le tour de l’Attique, mais par la terre. Ils partirent en courant, (hop là ! hop là !) et firent le tour en 2 jours. Ce fut facile, puisque ces gens là avaient inventé quelque chose de révolutionnaire : la spartiate. Hé oui ! cette chaussure à lacets leur a permis de faire 2 marathons en 2 jours, soit environ 100 kms, et ils arrivèrent à temps pour arrêter une deuxième fois les Perses. Je ne sais pas si c’est à ce moment là que Léonidas avec 300 spartiates, arrêta 10.000 Perses dans le défilé des Thermopyles. En tout cas cet épisode eut lieu. Et pour cela ils avaient inventé la folie. (Je crois bien qu’il n’y a plus de survivants pour raconter cette histoire).

     

          A la suite de cet épisode douloureux, les Grecs, toujours avides d’inventions, inventèrent les Jeux Olympiques. Cette « distraction » était particulière. En effet elle était réservée exclusivement aux hommes. Les femmes, non seulement n’avaient pas le droit d’y participer, mais elles ne pouvaient pas y assister !! Et pourquoi ? Et bien tout simplement parce-que ces messieurs concouraient (attention il n’y avaient pas que les cons qui couraient !), « tout nu » !. Oui, en tenue d’Adam, complètement à poil !!! Et bien moi je dis qu’il devait y avoir quand même des resquilleuses. (La resquille est encore une invention des Grecques !).

     

          Enfin, je terminerai sur deux inventions de nos amis Grecs.

     

    D’abord le labyrinthe. Il a été inventé par un nommé Dédale, (ça ne s’invente pas), pour enfermer le Minotaure, monstre humain à tête de taureau (il n’avait que la tête du taureau), qui terrorisait la région. Il fut tué par Thésée, une espèce de superman qui entra dans le labyrinthe, muni du fil d’Ariane pour retrouver son chemin. (Ouf !)

     

    L’autre invention dont je veux parler est « l’accident d’avion ». C’est le premier de l’histoire de l’humanité. Il fit un mort, son inventeur : Icare. Ce type devait être frappadingue. Il s’était mis en tête de voler et pour cela, il se colla des plumes sur les bras avec du miel !!!! (c’est con ! Non ?). Toujours est-il qu’il réussit à décoller, mais il s’approcha trop près du soleil, et le miel fondit et les plumes, aussi, décollèrent. Vous imaginez le gadin !!!!.

     

          Finalement, dans l’ensemble, on peut dire que la civilisation Grecque a apporté bien des choses à l’humanité, et que celle ci a, dans l’ensemble, choisi plutôt les conneries.  (C’est une constatation).

     

    A suivre.

     

     

     

    « Con's Story : Chapitre 5 !Con's Story : Chapitre 7 ! »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mars 2016 à 12:13

    je viens de retrouver la phrase de " vas te faire voir chez les grecs ", j'étais étonnée que tu n'y ais pas pensé, ce qui me rassure sur ton histoire " vraie ".mdr.par contre je ne connaissais pas d'où venait cette expression !!!!!! mdr. quand maintenant,  je suivrai un marathon à la télé, je le verrai sous une autre forme.........sacré Emil!tu nous fais bien rire , quel bonheur au milieu de tant de haines et d'horreurs qui nous entourent!

    2
    bébéturbulent
    Mercredi 23 Mars 2016 à 13:52

    labyrinthe .

    on les retrouve aujourd'hui à La Poste et à La Sécurité Sociale

    3
    Mercredi 23 Mars 2016 à 15:47

    La tunique flottante  !........ et le marathon me semble intimement liés

    Quand l'un poursuit l'autre quitte à en mourir.....

    Allez l'Emil les grecs qui ont inventé la démocratie t'auraient certainement invités dans leur forum...

    Bonne soirée.

    4
    Mercredi 23 Mars 2016 à 16:03

    comment souhaiter un "bonjour" quand toute l'Europe tremble!! Il n'y a pas que la Belgique ou la France qui sont visées  mais toute l'Europe

    Devant tant de barbaries restons unis et  on leur dit

    que dire?

    oui même avec des frites

    5
    Mercredi 23 Mars 2016 à 16:37

    Jeux olympiques réservés aux hommes, une fois de plus je pense qu'il s'agit d'une erreur de langage, ne serait-ce pas les jeux haut la bique ? Sacré grecs, va ! 

    6
    Jeudi 24 Mars 2016 à 08:15

    J'en suis con sterné

    Amicalement

    Claude

    7
    Jeudi 24 Mars 2016 à 09:20

    J'aime ta façon de commenter l'histoire! celle des grecs est pétillante, si je peux dire, et elle m'a particulièrement accrochée!

    Bises mon Emil

    Gigi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :