• Con's Story : (Chapitre 1

     

    Préambule :

     

          Dans cette rubrique intitulée : la CON’S STORY, je vais vous narrer, à ma manière, l’histoire de l’espèce humaine, (en particulier en France), et de ses conneries !! J’en aurai sans doute oubliées (des conneries), et parfois j’ai fait des écarts entre la réalité et ma fiction. Cependant j’ai essayé de me documenter autant que faire se peut, et je compte sur vous pour rectifier les «rares» erreurs que j’aurais pu commettre.

     

    Bonne lecture. HOP ! C’est parti pour 60 chapitres !!!

     

     

     

    Chapitre 1 : La Précon-naissance.

     

     

     

                Il y a des millions d’années, que dis-je ?  Des millions et des millions d’années, dans un coin de l’univers, il y eut une explosion, une sorte de « big bang ». Et là apparut une nouvelle étoile qu’on appela : le Soleil. Hors, il se trouva que cette étoile fut entourée de résidus cosmiques qui en s’agglomérant donnèrent ce que, beaucoup plus tard, d’aucuns nommèrent : les planètes.

     

    Sur les neuf boules qui tournaient autour du soleil, il s’en trouvait une qui était d’un bleu intense, un bleu fort joli …(Ce bleu était dû au fait que sur cette boule là, il n’y avait pratiquement que de l’eau !). Et bien c’est sur cette boule bleue qui fut appelée plus tard : Terre que tout a commencé.

     

    Avançons un peu dans le temps (quelques millions d’années), et dans l’espace, et regardons ce qui se passe sur la terre.

     

    Au commencement, comme dirait l’autre, il y eut les volcans. Mais pas de petits volcans comme on en voit aujourd’hui, non, des monstres énormes qui crachaient des monceaux de lave, et des tonnes de gaz que vous ne pourriez pas respirer aujourd’hui, et pour cause, ils n’existent plus. Bref, tous ces volcans qui émergeaient de la mer, finirent par fabriquer les continents. Puis, il y eut une accalmie, et la planète redevint plus calme, la poussière se dissipa et le soleil réapparut.

     

    Alors, du fond des âges et des mers, (quel beau zeugma !), émergèrent des algues, elles couvrirent pratiquement toute la surface des océans. A ce moment là, la planète bleue est peut-être devenue la planète verte. (C’est Noël Mamère, Daniel Cohn-Bendit, Nicolas Hulot  ou Yann Artus Bertrand qui auraient été contents).

     

    Alors, mes mignons, que se passa-t-il ? Je vous le donne en mille émile, et bien les algues firent ce que font tous les végétaux, elles absorbèrent le gaz carbonique, et elles rejetèrent de l’oxygène … !! (ça vous la coupe ! hein ?).

     

    Vous voyez le tableau, au bout d’un moment, environ quelques millions d’années, (une paille au regard de l’âge de l’univers), le gaz carbonique avait presque disparu, et l’atmosphère telle que nous la connaissons aujourd’hui, enfin presque, était apparue. (Azote, oxygène, et quelques gaz rares). La vie pouvait commencer. … ! (c’est pas une chanson de Johnny !).

     

    Sur terre il y eut d’abord les arbres, puis dans la mer apparurent les poissons, puis un de ces poissons fut rejeté par une tempête sur une plage, où il faillit mourir. Mais plus malin que ça, il se laissa pousser des pattes, et finalement la vie posa le pied sur la terre ferme.

     

    Quelques millions d’années plus tard, (à cette époque on ne s’embarrasse pas avec les millionnaires), les dinosaures avaient colonisé toute les terres émergées. Ce fut une époque bénie. On était bien entre dinosaures, on folâtrait, on mangeait ce qui nous tombait sous la patte, on se reproduisait tranquillement, on pondait, nous, Môssieur. Bref, à part qu’il fallait faire attention aux carnivores (mais il faut bien que tout le monde vive), on coulait des jours paisibles. Pas un humain à l’horizon pour venir nous emmerder  ! . Malheureusement ça n’allait pas durer.

     

    Hélas oui, encore quelques millions d’années, et puis la catastrophe qui allait sonner le glas de tout ce bel édifice construit à grand peine par la nature, allait se déclancher . …….. !!

     

    Que se passa-t-il exactement ? Mystère.

     

    Fût-ce un astéroïde qui percuta la terre au niveau du golfe du Mexique ? Ou bien fût-ce l’éruption d’un gigantesque volcan dans l’océan Indien, ou encore les deux réunis ? … Les scientifiques se perdent encore aujourd’hui en conjectures. (Alors, nous, vous pensez si on patauge !!). Toujours est-il que cette catastrophe, quelle qu’elle fût, enroba la terre d’un nuage de poussière si épais que le soleil ne pouvait plus ni éclairer le monde, ni le réchauffer. Alors tout gela, et tous les dinosaures disparurent. … snif ! (Vous pouvez le dire : snif !).

     

    Ce fut probablement la fin des jours heureux, car maintenant plus rien ne pourra enrayer le cours du destin qui va conduire la planète irrémédiablement vers la connerie humaine. …. !.. !

     

    Encore quelques millions d’années, et le nuage de poussière se dissipe. A ce moment là, la mer est pratiquement saturée en bestiole de toutes sortes, vu que ce sont les seules qui réussirent à échapper à la tragédie.

     

    Bon il y a aussi le mystère des oiseaux qui sont les descendants des dinosaures, mais probablement parce que des œufs ont été congelés et puis ont éclos quand le temps fut redevenu plus clément.

     

    Bref, les habitants des océans qui se trouvèrent trop serrés dans l’eau, (un peu comme des sardines en boîte), décidèrent, comme leurs ancêtres, de prendre nageoires sur la grève. (Ils n’avaient pas encore de pieds). Encore quelques moments, (longs, on a le temps), et puis les espèces se modifièrent, d’abord des reptiles, des insectes, des invertébrés, des vertébrés, (ceux la ils devaient être contrariants déjà), etc, etc, et puis enfin le fin du fin les mammifères.

     

    A ce moment là, tout allait bien. Tous ces êtres vivants se côtoyaient gentiment, tous vivaient en harmonie, et la vie coulait des jours paisibles ; jusqu’au jour où … Mais n’anticipons pas.

     

    Donc, en résumé, à cette époque, nous avions sur terre : des végétaux en quantité suffisante pour renouveler l’atmosphère, des animaux de toutes sortes vivant tranquilles et puis c’est tout. Bref, c’était le Paradis.

     

    Cela n’allait pas durer.

     

    A suivre …

     

    « Liche-potte !Con's Story. (Chapitre 2) »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Mars 2016 à 15:45

    Er comme le paradis n'est pas sur terre d'après ce que l'on dit on va voir ce que l'on va voir après quelques millions d'années !

    J'ai hâte de connaître la suite......

    Bonne soirée l'Emil

    2
    Jeudi 17 Mars 2016 à 16:56

    Millions, billions, trillions... quoi qu'il en soit, une chiée de temps plus tard. viendra la suite...

    Merci d'avance !

    Erwin 

    3
    Jeudi 17 Mars 2016 à 17:59

    ce n'est pas moi qui te contredirai dans ton récit, je suis scotchée devant et savoure comme d'hab ta prose. tu dis il y en a 60, alors je suis ravie. à+ vite ( mdr).pas si rigolo que ça, ça me semble plausible ........enfin .......!!!!

    4
    Vendredi 18 Mars 2016 à 07:44

    Bien que l'on connaisse l'histoire on a hâte de lire la suite, comment cette petite merde à deux pattes est arrivé à éliminer la presque totalité de ce qui était avant lui

    Amicalement

    Claude

    5
    bébéturbulent
    Vendredi 18 Mars 2016 à 08:39

    C'est à peu prêt ça.Pour plus d'info je vous informe qu'il y a une expo sur les dinosaures (grandeur nature) au Palais de la découverte à PARIS.Dommage que je sois bloquée à la maison sinon j'y serai allée!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :