• Brébaratifs de Doël ! (2)

     

    « Bon Lucette, si on se refaisait un petit grog ?

     

    « Attendez Ginette, j’ai pas fini d’accrocher les boules ! … Pis y en a pas assez, vous en avez d’autres ?

     

    « Ouais, y en a encore dans le sac. Vous les voulez toutes ?

     

    « Ben y a de la place dans votre sapin, on peut encore en mettre. Passez les moi !

     

    « Gourmande va. … Tenez Lucette, et faites z’en bon usage, mais n’en abusez pas. Ho ho !  !

     

    « Roooooh Gineeette ! … Tenez moi plutôt l’escabeau au lieu de dire des bêtises !

     

    « Voilà voilà !

     

    « Passez moi 2 boules !

     

    « Quelle couleur ?

     

    « N’importe Ginette, je vous ai déjà dit que je travaillais à l’instinct

     

    « Basique je sais ! C’est normal quand on fait dans les boules. !

     

    « Roooooh Ginette ! Dites Nicou, y vous a tourné les sangs à vous. Non ?

     

    « Non Lucette ! Nicou y m’a rien fait !

     

    « Et vous le regrettez ?

     

    « M’enfin Lucette, vous m’avez regardée ? Vous me voyez avec ce , … ce bonhomme qu’est sale comme un peigne ?

     

    « Beeeen. …

     

    « Enfin ! … J’ai quand même une autre classe ! Non !

     

    « Eueueuh, … oui.

     

    « Tenez j’ai encore 3 ou 4 boules Lucette. Y en a deux roses, une vert luciole et une bleu-roi avec des paillettes. Ça ira ?

     

    « Oui iiii. Des jumeaux en somme, hein Ginette ? Hi hi hi !

     

    « Des jumeaux ? Qu est ce que vous voulez dire par là ?

     

    « Beeeen Ginette, quatre boules, c’est des jumeaux. … Enfin presque. Hi hi hi hi !!

     

    « Comment ça presque des jumeaux ? Je comprends rien de rien Lucette !

     

    « Ben c’est les boules Ginette.

     

    « Les boules ?

     

    « Ouiiiiii Ginette, comme les boules de Nicou cougnette ! Hi hi hi !

     

    « Mais Nicou Cougnette, il a pas de jumeau Lucette ! Qu’est ce que vous allez inventer encore ?

     

    « Ben Ginette, quatre boules !! … Quatre bouououles ! Ça vous parle pas, ça ?

     

    « Quatre boules ?? …Aaaaaaaah ! J’y suis ! Comme celles de Nicou ! Ho ho ho ho !

     

    « Sauf que c’est pas des jumeaux.

     

    « Pourquoi ?

     

    « Parce que, Ginette, y en a deux roses, et deux autres pas de la même couleur ! Hi hi hi hi ! Du coup, ça peut pas être des jumeaux ! Voilà.

     

    « Raaaah ! C’est vrai ça. Lucette vous êtes une gourgandine ! Si votre curé savait ça !

     

    « Il le saura.

     

    « Sans blague ? En tout cas Lucette, c’est pas moi qui lui dirai.

     

    « Non Ginette, ça s’ra moi !

     

    « Vous allez vous dénoncer ?

     

    « Noooon ! Mais j’irai me confesser !

     

    « Vous confesser ? Et ben l’abbé Zikle, comme punition, y vous donnera la fessée Lucette ! Ho ho ho ho !

     

    « Meueueuh non Ginette ! Après la confession, faut réciter son acte de contrition, c’est tout.

     

    « Cékoiça ? Une récitation ? Un truc de La fontaine ? Ou de Bas de laine ?

     

    « Bas d’laine ? C’est qui ça ?

     

    « Ben un pouêt, tiens !

     

    « Un quoi ?

     

    « Un pouêt Lucette. C’est un gars qui fait des vers, et qu’y faut vermifuger. Et çui là, il aurait eu du mal à faire des fleurs de Pline, l’ancien, ou le jeune, j’sais pas au juste.

     

    « Quèsque vous racontez Ginette ? J’y comprends rien !

     

    « Je vous parle de pouêt Lucette ! Des gens qui font des vers que ça donne des pouésies à çe qui paraît. Enfin, c’est çe qu’on dit.

     

    « ???!!! … Aaaaaaah ! Vous voulez dire Beaudelaire Ginette ?

     

    « Beau d’laine ? … Peut-être bien Lucette,  ma mémoire défaille un peu.

     

    « Je dirais même beaucoup Ginette. Beau de laire, c’était un poête, et il a écrit les «Fleurs du mal». C’est un poème !

     

    « Comme un gamin d’Paris alors.

     

    « Hein ?

     

    « Mais oui Lucette, vous vous rappelez pas ? … Un gamin d’Paris, c’est tout un poème, … la la la lalère ! Vous vous rappelez pas la chanson ? La la la lalère !

     

    « Si Ginette, on fredonnait ça dans notre enfance. Un gamin d’Paris, c’est tout un poème, nulle autre part, il n’y a le même, la la la lalère !

     

    « Et ben vous allez chanter ça après la contribution de l’abbé Zicle.

     

    « Tiens, l’abbé Zikle, vous l’écrivez avec un c, vous maintenant ?

     

    « C’est pas comme ça que ça s’écrit ?

     

    « Non, ça s’écrit avec un K Ginette. Je crois bien qu’il est Alsacien.

     

    « Ah bon ? En tout cas, y va peut-être vous faire chanter. Y deviendra maître chanteur. Ho ho ho ho ! Et pis vous, vous contribuerez à la reproduction des canards.

     

    « Hein ? Comment ça ?

     

    « Vous chantez tellement bien Lucette. Ho ho ho ho ! … Bon, c’est pas tout ça, on va le prendre ce grog ?

     

    « Achengez Chi ette, ch’ai bas fidid’ettre les poules !

     

    « Hein Lucette? Ôtez cette boule de votre bouche, on comprend rien de ce que vous dites !

     

    « Je disais  que j’avais pas fini de mettre les boules Ginette.

     

    « Et ben grouillez, ! Je vais faire chauffer l’eau.

     

    « Faites ça Ginette, je mets la guirlande là et j’arrive.

     

    « Bon !

     

    « Ah, vous avez ach’té une guirlande avec des led ?

     

    « Comment ça ma guirlande est laide ? J’ai pris la plus belle Lucette !

     

    « Non Ginette, je disais que …

     

    « Dites Lucette, c’est pas parce que vous avez des goûts de chiotte, pour vous habiller, qu’y faut croire que tout l’monde est comme vous !

     

    « Mais non Ginette ! J’ai pas dit que votr’guirlande était moche, j’ai dit que c’était une guirlande de led.

     

    « Et vous le redites ! Vous avez du culot !

     

    « Maiaiais noooon Ginette. … Ecoutez moi, ! Je vous dis que vos ampoules là, …

     

    « Et ben qu’est ce qu’elles ont qui vous plaît pas ?

     

    « Elles ont rien Ginette, simplement ce sont des led ! L, E, D. C’est des initiales.

     

    « Des quoi ? C’est quoi mes ampoules ?

     

    « Des led Ginette. L, E, D. C’est de l’anglais.

     

    « Des ampoules anglaises, expliquez vous à la fin !

     

    « Et ben L E D, c’est des initiales anglaises. Ça veut dire : «luninescent electric diodes». En français : diode electro luminiscente, voilà !

     

    « ???

     

    « Oui oui Ginette. C’est des ampoules qui consomment presque pas d’électricité. C’est nouveau. Et on appelle ça des leds.

     

    « Ouais, et ben moi j’les trouve belles Lucette.

     

    « Moi aussi Ginette. Led,  c’est leur nom, Et ça s’écrit pas l a i d e, ça sécrit L E d.

     

    « Et ben je préfère. Alors installez la, pendant que je vais faire chauffer l’eau. N’oubliez pas qu’on a un grog à boire !

     

    « J’arrive dans deux secondes Ginette.

     

    « Ouais ! Mais ne bâclez pas le boulot quand même !

     

    « N’ayez crainte Ginette.

     

    « Oh j’ai pas peur.

     

    « AAAAAAAAAAH !

     

    BADABOUM !!!!

     

    « (Qu’est ce qu’y se passe encore ?) … Lucette ? Qu’ est ce qu’y vous arrive ?

     

    « Au s’cououours Ginette !!

     

    « Ben qu’est ce que vous faites là-haut ? Accrochée à cette branche ?

     

    « Je fais çe que je peux Ginette ! C’est votre foutu escabeau qu’est tombé ! … Aidez moi !

     

    « J’arrive Lucette, mais arrêtez de vous balancer comme ça, vous allez faire tomber le sapin !

     

    « Ouais ! Peut-être, mais j’essaye de pas me foutre la goule par terre !

     

    « Bon, cessez de gesticuler, je vous tiens les pattes. Bougez pas, je redresse l’escabeau.

     

    « Dépêchez vous !

     

    « Ooooh dites ! Je fais çe que je peux. … Ahan ! Et voilà. Je vous dépose sur les marches, vous pouvez y aller sans crainte, je tiens l’escabeau.

     

    « Oui, mais cette fois le lâchez pas !

     

    « Non non Lucette, je vous tiens.

     

    « Ah ça va mieux. Vous pouvez arrêter de me mettre la main aux fesses Ginette.

     

    « Oh pardon madame la marquise. Moi je faisais ça pour vous rendre la descente plus aisée !

     

    « Oui, merci, mais je suis rendue. Si ça vous ennuie pas Ginette, je vais me boire un grog pour me remettre de mes émotions.

     

    « Alors ça, c’est une bonne idée. On y va Lucette …Oooooooh il était temps, l’eau était en train de bouillir.

     

    « Rooooh ! Je vais encore me brûler !

     

    « Et ben vous aurez qu’à souffler dessus !. Allez zou ! Je vous en mets un plein bol.

     

    « Pas trop Ginette, faut de la place pour le rhum !

     

    « C’est vrai vous avez raison Lucette, point trop n’en faut !

     

    « Du cointreau ? … Ben je croyais qu’c’était du rhum ?

     

    « Ouais, c’est du rhum. Mais si vous voulez du Cointreau en plus, je peux vous en mettre Lucette, vous l’avez bien mérité.

     

    « Oh, ben je dis pas non, j’ai eu la trouille Ginette.

     

    « Mais comment que vous avez fait votre compte pour vous retrouver dans cette position ?

     

    « Ben je sais pas trop. Du geste ample du semeur, j’ai jeté la guirlande par-dessus le sapin, et je crois qu’emportée par mon élan, j’ai perdu l’équilibre, ce qui m’a projetée au-delà des marches de l’escabeau, et j’ai eu la présence d’esprit de me raccrocher à une branche haute du sapin ce qui a eu pour conséquence de me sauver la vie. … Voilà.

     

    « Heureusement que j’avais ach’té un grand sapin !

     

    « Ben , eueueuh, … !

     

    « Ah mais si Lucette, sinon, les branches n’auraient pas été assez solides pour vous supporter, et aussi phasmatique soyez vous, elles eussent lâché.

     

    « Vous croyez ?

     

    « C’est tout cru ma Lulu !

     

    « Hmmmmmm ! Dites, vot’grog, il est fameux.

     

    « Vous aimez ?

     

    « Oui !

     

    « Ça  doit être le Cointreau qui fait ça, je vais m’en mettr’un peu moi aussi.

     

    « Vous z’avez raison Zinette, z’est bon ! … hmmmm ! … Hipss !

     

    « Au fait Lucette, vous aviez z’eu le temps de finir ?

     

    « Ben ch’ai pas, ch’crois ben qu’ch’ai bas z’étaler la guirland zur le zapin ! … Blub ! … Hips !

     

    « Bouger bas Luzette, ch’vais l’faire ! … hic ! … Z’est bvrai gue le Goindreau dans le grog, z’est bon nom de Toui !

     

    « Hein ? Guèsgue vous dides ? … (Plonk !) … Zzzzz ! Zzzzz ! …

     

    « Boilà, z’est fait, za brille. … Luzette ? … Luzette bous z’êtes là ?... (Alors za,, elle dort ! … Et ben elle a du aboir la drouille ! … J’bais vaire la baisselle boi, on berra za ze zoir ! … Hiiiipppssss !)

     

    « Gibette, vaut baire la grèche ! … (Plonk !) … Zzzzzzzzz !

     

     

     

    « Préparatifs de noël ! (1)BONNE ANNEE A TOUS ! »

  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Décembre 2016 à 14:59

    Elles ont bien fêté la mise en place de leur sapin de Noël et on vidé les stocks 2016.J'espère qu'elles int mis de côté quelques bouteilles pour la mise en place de la crèche.

    je suis heureux de retrouver tes articles ils nous manquent un peu....

    Bonnes fêtes de fin d'année.

    2
    bébéturbulent
    Samedi 17 Décembre 2016 à 16:20

    un gamin d'Paris, c'est tout un poème, c'est là qu'ont voit qu'on n'est plus tout neuf !

    3
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 12:38

    Elle a la comprenette difficile cette pauvre Lucette ! lol !

    Content de te retrouver !

    Bon dimanche

    4
    Mardi 20 Décembre 2016 à 14:25

     

    Je ne reçois plus les news Orange est en panne !!!!cry

    Heureuse de te retrouver !!!! Pas un cheveu sur la langue mais bien "imbibés" ... Déjà la fête !!! 

    Attendons encore un peu lol lol

    Bonne journée cher Emil,

    Amicale bise de Christiane

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Dimanche 1er Janvier 2017 à 18:38

    heureuse de te retrouver mais un peu dans le brouillard, la grippe ! c'est pas bon pour les vieux, je m'en aperçois. merci Emil, bonne année aussi et surtout une meilleure santé qu'en 2016

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :