• Attention passerelle dangereuse !

     

    « Lucette Luuucette ! Attendez moi !

     

    « Ginette ? Qu’est ce qu’y vous fait courir comme ça ?

     

    « Je cours pas d’abord, mais j’ai une nouvelle à vous narrer.

     

    « Ah bon ?

     

    « Ouais Lucette, je viens d’apprendre une histoire pas piquée des hannetons !

     

    « Une histoire ?

     

    « Ouais Lucette, un truc rigolo que vous le croirez pas tellement c’est véridique.

     

    « Je vois pas l’rapport Ginette, mais dites toujours.

     

    « Et ben c’est une histoire qu’est arrivée le soir de Noël. C’est Biture qui me l’a racontée.

     

    « Biture ? C’est qui ça ?

     

    « Ben Biture quoi ! Le père la vinasse tiens !

     

    « Le père la quoi ?

     

    « La vinasse, pas le père Linpinpin ! Vous le connaissez pas ?

     

    « Ça me dit rien Ginette.

     

    « Mais si Lucette ! Vous le connaissez bien,  on l’appelle Biture, ou le père la vinasse à cause qu’y décolle pas du bistrot du père  Pochard.

     

    « Je fréquente pas ces lieux de perdition Ginette, et encore moins les gens qui les hantent.

     

    « Pourtant celui là, vous le connaissez, c’est le mari d’une des grenouilles qui fréquentent le même bénitier que vous.

     

    « Impossible Ginette, toutes ces dames sont irréprochables !!

     

    « Elles peut-être, mais leurs maris ? Hein ? Quèsque vous savez de leurs maris ?

     

    « Je sais, je sais que, … eueueueuh, … beeen, … eueuueuh !

     

    « Que vous ne savez rien !

     

    « Toute façon, c’est sûrement des gens bien, puisque les dames vont à la messe !

     

    « Et les maris au bistrot ! … En tout cas, le soir de Noël, Biture, il en tenait une bonne. Et il était pas le seul, y avait aussi le père Titegoute.

     

    « Titegoute ? Le mari de Justine ?

     

    « Tout juste Auguste, le père des quadruplées : Anne, Emma, Corine, et Ernestine. Ça vous en bouche un coin, hein ?

     

    « C’est pas Dieu possible !! Le mari de Justine y boit ?

     

    « Faut croire Lucette. En tout cas ce soir là, il aurait profité que vous étiez toutes à la messe de minuit pour arroser la naissance du petit Jésus. Et d’après les témoins, avec Biture,  y z’ont pas fait semblant !

     

    « Mon dieu mon dieu mon dieu, la pauvre Justine ! Oh la la ! Va falloir que je lui dise !

     

    « Ah non Lucette, pas question !

     

    « Mais si, faut faire quelque chose Ginette.

     

    « Rien Lucette ! Vous allez quand même pas ruiner la paix de toute une famille pour une petite cuite !

     

    « Mais vous dites qu’il est toujours fourré chez Pochard !

     

    « Pas lui Lucette ! Pas lui.  Lui c’est fortuit, juste le jour de Noël c’est tout ! Par contre les autres, …

     

    « Les autres ? Lesquels Ginette ?

     

    « Comptez pas sur moi pour les dénoncer. Et je vous préviens, si vous parlez de cette histoire à Justine, je vous parle plus !

     

    « Ben je risque pas de parler de cette histoire, vous m’avez encore rien raconté.

     

    « Faudrait peut-être pas que je vous la raconte après tout. D’autant que ça vous f’ra peut-être pas rire vous.

     

    « Mais si mais si Ginette ! Racontez ! … Alors ? Y s’est passé quoi ?

     

    « Si vous me jurez que vous tiendrez votrelangue !

     

    « Oui oui Ginette, je vous le jure !

     

    « Bon, et ben voilà. … D’après Biture, y z’étaient quatre ou cinq, tous des maris de grenouilles de bénitier, à vouloir profiter de çe que leurs femmes étaient à la messe pour pouvoir s’en jeter dans le colbac ! Vous voyez le topo ?

     

    « Eueueueuh, non pas vraiment.

     

    « Ben y voulaient passer du bon temps le soir de Noël, vu que, eux, la messe y z’en ont rien à secouer et que leurs familles étaient pas là. Alors y sont allés chez Pochard.

     

    « Rooooooh !

     

    « Faut les comprendre aussi Lucette ! Vous, et vos copines, vous vous éclatiez à chanter à la messe. Pendant qu’y s’emm…, … eueueuh, …bêtaient tous seuls chez eux.

     

    « Y z’auraient pu r’garder la télévision Ginette !

     

    « Pour se retrouver à la messe ? … Vous parlez d’une soirée !

     

    « Beeeen, c’est bien la messe Ginette !

     

    « Quand on aime ça Lucette, quand on aime ça. …  Bon, je raconte ou je raconte pas ?

     

    « Racontez !

     

    « Alors quand, la soirée avançant, ils se sont dit qu’il était peut-’être temps de rentrer avant de se faire engueuler, ils z’étaient bien entamés.

     

    « C’est à dire ?

     

    « Ben c'est-à-dire, c'est-à-dire que, … eueueuh, ils étaient tous fin souls Lucette. Y tenaient à peine debout, surtout Titegoute qu’à pas l’habitude lui. Ho ho ho !!!

     

    « Et vous trouvez ça drôle Ginette ?

     

    « Attendez Lucette, c’est pas là que c’est drôle.

     

    « Alors c’est quand ?

     

    « J’y viens Lucette, patience ! … Donc, y sortent de chez Pochard pour rentrer avant que leurs bourgeoises aient fini leurs dévotions. Et du coup Biture et Titegoute y font route ensemble, vu qu’y z’habitent pas loin l’un de l’autre.

     

    « Aaaaaah ! Alors je vois qui c’est que vous appeler Biture !! … Rooooooh ! C’est le mari de… !

     

    « Tout juste Lucette, tout juste. Donc vous voyez qu’ils z’habitent chacun d’un côté de la rivière et que le père Titegoute, pour rentrer chez lui, y doit traverser.

     

    « Sur la petite passerelle de Mortous !!!

     

    « Roooooh ! Me dites pas qu’il est tombé à l’eau ? Elle est dangereuse  à traverser çette foutue passerelle.

     

    « Ah vous savez ! Vous avez sans doute eu des problèmes Lucette pour aller voir votrecopine Justine. Hein ?

     

    « Oui oui Ginette, c’est glissant. Alors quèsqu’il est arrivé ?

     

    « Ben figurez vous que, avant de traverser, le père Titegoute, … vous allez pas le croire, …

     

    « Quoi donc Ginette ?

     

    « Et ben, y s’est mis à … PRIER Lucette ! Tel que !

     

    « Prier ? … C’est pas vrai !!!

     

    « Si si Lucette !

     

    « Un mécréant comme lui ???

     

    « Oui oui Lucette, Biture, il me l’a assuré, et vous savez hein ? Comme on dit : « Serment d’ivrogne … hmmmmm ! »

     

    « Et il a dit quoi, au juste ?

     

    « Que le père Titegoutte,,il avait prié la sainte vierge Lucette

     

    « Comment ça ?

     

    « Il aurait dit : « p’tite sainte vierge, s’il te plaît, fais que je traverse sans encombre ! ».

     

    « Ah ?

     

    « Et il aurait ajouté : « Petite sainte vierge, si tu me fais traverser sans encombre, j’irai à l’église tous les dimanches et je te mettrai un cierge »

     

    « IL A DIT ÇA ?

     

    « Oui Lucette, tel que ! Alors ça vous la coupe, hein ?

     

    « Ah ben ça ! Vous aviez raison Ginette, c’est drôle.

     

    « C’est pas là le plus drôle Lucette, c’est pas là. Attendez la suite, vous allez voir, c’est plus rigolo. Ho ho ho !

     

    « Ah !

     

    « Ouaiaiais ! Alors le Titegoute, y commence à traverser, et toujours en demandant l’aide de la petite sainte vierge. Y paraît même qu’y gémissait. Y traverse tout doucement, tout doucement. Et le Biture qui regardait en attendant qu’y se casse la figure. Et il avançait toujours en priant la sainte vierge.

     

    « Et alors ?

     

    « Ben alors, … y finit par arriver d’l’autre côté !!

     

    « Et alors qu’est ce qu’il y a de drôle là dedans Ginette ?

     

    « Çe qu’il y a de drôle ? Ben, c’est qu’après qu’y soye arrivé de l’autre côté, il a dit : :…  « ET BEN MAINTENANT, JE T’EMMERDE PETITE SAINTE VIERGE !!!! … HO HO HO HO !!!!

     

    « Et vous trouvez ça drôle ?

     

    « Ben oui quoi. C’est rigolo !

     

    « Rigolo rigolo ! … Et si la petite sainte vierge l’avait laissé tomber. Hein ?

     

    « Mais elle l’a pas fait !! Ho ho ho ho !!!

     

    « Oui, … et ben Moi je trouve pas ça drôle !! Oh la la la la!

     

    « Pas étonnant Lucette, vous n’avez aucun sens de l’humour !

     

    « Au revoir Ginette !

     

    « houlala, ça doit faire mal !Le chien-chien à sa mémère ! »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Janvier 2017 à 14:42

    Eh ben voilà pas mal de gens à qui il faudrait présenter mon commissaire Nouaboire...

    Bon après-midi les amis

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 5 Janvier 2017 à 15:48

    Moi si j'avais été la petite Sainte Vierge je lui aurais fait tomber raide d'un infarctus! Ah mais!!!

    Bizzzz

    Gigi

    3
    Jeudi 5 Janvier 2017 à 17:07

    Il a abusé de la Sainte vierge. Allez direct en enfer et avec tout l'alcool ingurgité il va bien brûler.....

    Bonne soirée.

    4
    Jeudi 5 Janvier 2017 à 20:41

    d'hab, les histoires de beuveries finissent mal ! il peut aller à confesse maintenant pour s'excuser, mdr !

    5
    bébéturbulent
    Vendredi 6 Janvier 2017 à 11:03

    la prochaine fois, il n'aura qu'à prendre un youpala et il n'aura plus besoin de l'aide divine.

    6
    Vendredi 6 Janvier 2017 à 16:00

    Oh, un verre oui, trois verres , merci les dégâts ... A confesse ... tout de suite non mais ....

    Merci pour le partage Emil 

    Bise de Christiane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :