• Attention! Champignons ... danger !

     

    Ceci se passait l’année dernière, parce que cette année, des champignons, il n’y en a pas !!!

     

    « Ça y est Lucette, on est arrivées.

     

    « Ouaaah ! C’est chouette la forêt Ginette !

     

    « Faites attention en descendant, Je me suis garéée…

     

    « Aaaaaah !

     

    « … près du fossé. … Lucette ! Ça va ? Vous êtes où ?

     

    « Eueueuh, … je suis au fond du fossé, mais oui. Ça va à peu près. Dites Ginette, vous vous êtes garée vraiment très près du fossé ! Ouillouillouille !

     

    « J’ai essayé de vous prév’nir, mais vous êtes toujours plus vive qu’une anguille. Alors pas trop abîmée ?

     

    « Ben je me suis égratignée aux ronces, mais c’est pas grave.

     

    « Tant mieux Lucette, tant mieux.

     

    « Et heureus’ment qu’il n’a pas plu depuis 2 jours, y a pas beaucoup d’eau dans l’fossé.

     

    « Bon. C’est pas tout ça, on prend les paniers et on y va !

     

    « Où ça Ginette ?

     

    « Ben aux champignons espèce de Lucette ! On est v’nues pour ça !

     

    « Non Ginette, je veux dire où c’est t’y qu’on prend les paniers ?

     

    « Là derrière, parce que le coffre il est trop petit.

     

    « Ah ? Ben dites donc, y sont grands vos paniers !

     

    « Ouais, et le coffre il est petit ! Tenez, prenez celui ci et venez, je connais un bon coin. En route !

     

    « Bon bon. Vous pensez qu’on va en trouver beaucoup ?

     

    « Pour sûr Lucette, le temps s’y prête. Un coup de pluie et 2 jours de soleil, c’est ben le diable si on trouve rien. D’autant que Bébé Turbul en a trouvé plein. C’est dire !

     

    « Alors on va se régaler, hein Ginette !

     

    « Ouais ! Vous connaissez les champignons Lucette ?

     

    « Un peu Ginette, un peu.

     

    « Alors dans ce coin là, on devrait trouver des cèpes. Bolet, Bordeaux ou têtes de nègre ça va pulluler ! Et avec de la chance, Il y aura peut-être des girolles.

     

    « Ah oui, ça c’est bon dans l’omelette.

     

    « Bon alors on se sépare. Vous Lucette, vous avez qu’à prendre par là, et moi j’irai par ici.

     

    « Par là ? Vous êtes sûre Ginette ?

     

    « Ouais Lucette, pas de problème je vous dis, y va y en avoir. Y aura qu’à s’baisser pour remplir vot’panier. En route mauvaise troupe !

     

    « Maiaiais, … Ginette !

     

    « Quoi ?

     

    « Eueueuh, y a plein de, … eueueuh, de grandes herbes, et y a peut-être des ronces, j’ai pas envie de déchirer ma jupe Gineeette.

     

    « Bah, courte comme elle est, ça risque pas ! Allez poule mouillée, cherchez les champignons !

     

    « Oui, mais je vais plutôt aller par là.

     

    « Bon, si vous voulez. De toute façon, y devrait y en avoir aussi par là. Allez à tout à l’heure.

     

    « Eueueuh, … dites Ginette, vous vous éloignez pas trop ! Hein !

     

    « Meueuh non Lucette, je suis là. Et puis vous avez votre sifflet. Si vous vous perdez, hop, un coup de sifflet, j’vous répond et on se retrouve. Y a pas d’lézard.

     

    « Eueueueuh, … oui. Maiais Gineeette, …

     

    « Quoi encore !

     

    « Beeen, j’ai oublié mon sifflet.

     

    « Hein ?

     

    « Oui Ginette, on est parties tellement vite que j’ai oublié.

     

    « M’enfin Lucette ! qu’est ce que je vous ai dit ? Le sifflet est indispensable pour se retrouver. Un jour vous oublierez votre  cervelle. Enfin si vous en avez une ! En tout cas, vous n’avez pas oublié votre bêtise !

     

    « Oooooh Ginette !

     

    « Bon ben vous n’avez qu’à rester pas loin de moi et vous suivez la même direction. C’est pas trop compliqué pour vous ça ?

     

    « Noooon Ginette, j’ai compris, je vous surveille.

     

    « Ooooh moi, j’ai pas besoin d’être surveillée ! Inversez pas les rôles Lucette ! Bon, on y va ?

     

    « Oui Ginette.

     

    « Alors en route. …Ah tiens, en voilà déjà un. … Et un beau en plus, regardez moi ça Lucette, c’est une tête de nègre !

     

    « Chuuuttt Ginette ! ! Si on vous entendait !

     

    « Ben quoi ? … Ah ouais, vous avez raison, pas la peine qu’on sache qu’on trouve des têtes de nègre par ici.

     

    « Non Ginette, c’est pas ça !

     

    « C’est quoi alors ?

     

    « Ben faut pas dire : tête de nègre Ginette.

     

    « Pourquoi donc ? C’est son nom à çe champignon.

     

    « Oui, peut être, mais par les temps qui courent, vaudrait mieux dire : « Tête de couleur ».

     

    « Tête de couleur ? Mais ça veut rien dire Lucette ! C’est une tête de nègre et puis c’est tout !

     

    « Chuuuutttt ! C’est une question de politique. Y a des choses qui sont pas bonnes à dire.

     

    « Ouais, et ben moi je m’en fous ! … Tiens y en a d’autres là. Ah ben tiens, çui ci c’est un cèpe de Bordeaux. … On a le droit d’le dire ça Lucette ? Y a pas d’alcoolique dans l’coin ?

     

    « Nooon Ginette. C’est bon. … Aaaaaaaaaaah !

     

    « Quoi ? Quèsqu’y vous arrive encore ?

     

    « J’en ai trouvé un très beau Ginette ! Il est encore plus beau que les vôtres, et c’est un vrai cèpe de couleur lui.

     

    « C’est pas possible !

     

    « Si si Ginette ! Regardez, il est rouge avec des pois blancs. On dirait une maison de Schtroumpf !

     

    « Touchez pas à ça malheureuse !!!

     

    « Pourquoi ? Il est très joli ce champignon Ginette.

     

    « Ouais ! Joli, mais mortel Lucette ! Touchez z’y pas !

     

    « Pourquoi ça ? C’est quand même pas une mine Ginette.

     

    « C’est vous qu’aurez mauvaise mine si vous l’mangez. C’est une amanite tue-mouche, un vrai poison !

     

    « Raaaaah !

     

    « Rassurez vous, y va pas vous mordre Lucette.

     

    « Brrrrrrr ! … Vous dites que c’est quoi déjà ?

     

    « Une amanite tue-mouche.

     

    « Ben alors, on pourrait peut être s’en servir pour se débarrasser des mouches non ?

     

    « Non ! Vaut mieux pas avoir ça à la maison. … Tiens, voilà encore des cèpes. V’nez voir comment c’est fait, vous pourrez peut être les reconnaître si vous en voyez, ceux là, y sont comestibles.

     

    « Faites voir ! Ah oui, c’est vraiment pas pareil que le mien. Bon, ben je vais faire attention. … J’y vais Ginette.

     

    « Ouais, mais si vous êtes pas sûre vous m’appelez. Parce que, c’est pas pour dire, mais vous connaissez pas grand-chose aux champignons. Je m’demande d’ailleurs pourquoi que vous m’avez dit que vous les connaissiez.

     

    « Ben parce que je sais çe que c’est qu’un champignon tiens. Ça ne ressemble pas à une salade ou un concombre !

     

    « Ah d’accord ! Et ben sachez qu’en matière de champignons, faut pas ramasser n’importe quoi. Alors je répète, si vous trouvez un champignon bizarre, demandez à ceux qui savent les reconnaître.

     

    « Et je m’adresse à qui ?

     

    « Ben à moi pardi ! Je suis une espèce de scialiste en la matière.

     

    « Bon bon Ginette. Alors je cherche.

     

    « Bon alors je continue. … Tiens là y en a un nid. V’nez m’aider Lucette, ça sera plus sûr !

     

    « Aaah Ginette, cette fois, j’en ai un qui ressemble un peu aux vôtres..

     

    « Un peu ? Comment ça un peu ?

     

    « Ben, il a à peu près la même couleur, mais il est en forme de, … eueueuh, … d’un truc , … eueueuh, comment dire ? …

     

    « En forme de quoi ? Faites moi voir ça ?

     

    « Tenez !

     

    « Raaaaaaaah ! Lâchez ça tout d’suit’Lucette ! Vous êtes folle.

     

    « Ben quoi ? Quèsqu’y a ?

     

    « Y a que y a que, … vous êtes en train de tripoter ç’qu’y a de plus dangereux !!

     

    « Dangereux ? Mais je» l’ai trouvé là, à côté des autres Ginette !

     

    « Ouais, mais c’est une phaloïde Lucette !

     

    « Une quoi ?

     

    « Une amanite phalloïde ! Ainsi appelée pasqu’elle ressemble à un phallus.

     

    « Un phallus ? C’est quoi ça ?

     

    « Ben j’sais pas trop Lucette, le père Touchard, mon défunt mari, y m’avait dit que c’était une sorte de goupillon. Hein, ça y ressemble..

     

    « Un goupillon ? Si on veut. Moi je pensais à autre chose Ginette.

     

    « Ah ouais ? Et ben arrêtez d’penser et jetez moi ça, c’est encore plus venimeux que la tue-mouche !

     

    « Venimeux ? Non Ginette ! C’est pas comme les serpents, ça mord pas. On dit plutôt vénéneux pour les champignons.

     

    « Ouais peut être, mais venimeux ou vénéneux, celui là, si vous en mangez ne serait-ce qu’un petit bout, vous avez un aller simple pour le cercueil ! Couic !

     

    « Mais dites donc Ginette, y a til des champignons qu’on peut manger ?

     

    « Ouais Lucette. Comme dit Bébé Turbul : « Tous les champignons sont comestibles, mais certains le sont qu’une seule fois ! » Alors vaut mieux bien les sélectionner.

     

    « Ben aors celui là Ginette, il est bon ? Ou pas !

     

    « Lequel ?

     

    « Celui là, là,le petit jaune. Tenez.

     

    « Aaaaah ! Une girolle ! C’est très bon, mais celui ci, il est pas comestible satanée Lucette !

     

    « Dites Ginette, faudrait savoir ! Il est bon ou il est pas bon ?

     

    « Il était bon !

     

    « Comment ça il était ?

     

    « Il était bon jusqu’à ç’que vous le touchiez avec vos pattes sales d’amanite phalloïde.

     

    « Ah bon ?

     

    « Non, à pas bon ! Il a été ‘con à minet’ par vos mains qu’on tripoté l’amanite. Faudrait que vous arrêtiez de tripoter les phallus Lucette ! … (Encore heureux qu’elle soit pas tombée sur un phallus impudicus !. On sait  jamais avec elle ! Elle tripote n’importe quoi)

     

     

     

    « Le rat, pas con lui !Bonne nouvelle ! »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 11:46

    Tête de nègre ou de couleur, peu importe je mangerais volontiers une omelette de ces champignons....

    ici je pense qu'il n' a pas assez plu dans les jours à venir je pense.....

    Bonne fin de semaine l'Emil.

    2
    bébéturbulent
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 14:19

    il y a une amanite très connue, surtout en Espagne, l'amanite d'argent,

    elle ne pousse que sur les planches, on l'appelle l'amanitas de plata, ouais mon gars !

     

    3
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 16:44

    mdrrrrr !pauvre Lucette, elle s'y connaît pas en champignon mais elle fait des comparaisons , elle n'est pas aussi naîve qu'on pense. quelle belle ceuillette , des rires et des rires ! merci Emil.

    4
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 18:49

    Ouais ben moi j'me méfierais avant de déguster une omelette aux champignons réalisée par ces deux-là... !!!

    Bonne soirée

    5
    Samedi 1er Octobre 2016 à 12:34

    Je préféré pas penser à ce qu'il y aura dans leur assiette quand des mains contaminées tripoteront les champignons! Me prévenir en cas de décès!!!

    bises mon Emil

    Gigi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :